En surface, il peut sembler que le marché du VPN grouille de sociétés en compétition pour une petite part du toujours plus gros gâteau des VPN grand public.

Cependant, lorsque l’on commence à enquêter sur les VPN et les sociétés qui les possèdent, on finit par entrer dans un monde intéressant et quelque peu inquiétant : beaucoup de ces produits sont la propriété des mêmes quelques compagnies. Piqués dans notre curiosité, nous avons décidé de chercher plus loin et comprendre combien de services VPN appartiennent ou sont opérés par une même société.

Les chiffres sont parlant :

Notre recherche démontre qu’au moins 99 VPN sont la propriété ou sont opérés par seulement 23 sociétés. Et parmi ces 23 sociétés, beaucoup utilisent des méthodes commerciales pour le moins discutables qui peuvent mettre leurs utilisateurs en danger.

Cela inclut à la fois des VPN multi plateformes et des VPN pour mobile. Cela inclut aussi les filiales ou produits et marques, aussi bien que les services “white label”. Et c’est un nombre bien plus important que précédemment rapporté dans d’autres recherches de marché.

Nous n’avons inclus ici que les compagnies qui possèdent plus d’un produit VPN.

Vous pouvez retrouver notre infographie résumant notre recherche ici.

Pourquoi c’est important ?

Ancien agent secret Israélien, ressortissants chinois proches du pouvoir, fausses sociétés, faux sites web spécialisés, anciens développeurs de malwares, panama papers et repris de justice… Nous nous sommes imposés de rester proches des faits, et de ne pas tirer de conclusions hâtives. Nous voulons ici avant tout dresser un portrait d’une partie de l’industrie du VPN qui peut poser question.

Mais ce qui est certain c’est que lorsqu’on parle des véritables propriétaires de différents VPN ou marques, et à la lumière des faits que nous rapportons ici, il importe de savoir quelle compagnie possède ou opère les données de leurs utilisateurs. Il existe deux risques objectifs potentiels à prendre en compte.

#1 Confidentialité des données

Si la société en question est basée dans un pays membre des alliances 5/9/14 Eyes, typiquement des pays où la surveillance est accrue. S’il s’agit de sociétés basées en Russie, Chine ou tout autre gouvernement répressif ou autoritaire, elles seront forcées presque par défaut de fournir des données aux autorités. Certaines sociétés mères pourraient aussi être tentées de revendre ces données utilisateurs.

Tout récemment, les sénateurs américains ont lancé une enquête sur serveurs à l’étranger utilisés par les VPN pour rediriger le trafic. Les sénateurs Marco Rubio (Républicain – Floride) et Ron Wyden (Démocrate – Orégon) ont noté ce qui suit [pdf] :

“Si les experts en renseignement américain pensent que Pékin et Moscou utilisent les technologies chinoises et russes pour surveiller des américains, le Départment de la Sécurité Intérieure (Department of Homeland Security) devrait certainement aussi s’inquiéter de ce que des américains envoient leur données de navigation internet directement en Chine et en Russie.”

#2 Sécurité des données

Si la compagnie propriétaire n’est pas fiable, cela peut créer des problèmes. Les sociétés mères qui ont montré dans le passé qu’elles souffrent de vulnérabilités majeures, ou encore qui utilisent des malwares ou add-ons douteux, peuvent provoquer le vol des données de leurs utilisateurs, ou le piratage de leur ordinateur.

Et tout cela pose à la suite beaucoup d’autres questions en matière de transparence vis-à-vis du consommateu, par exemple :

  • Quel intérêt ont certaines sociétés ayant pourtant pignon sur rue, à cacher qu’elles possèdent certains produits VPN ? Sont-ils défectueux ou dangereux ?
  • Lorsqu’on découvre qu’un fournisseur VPN opère un VPN reconnu dangereux (Betternet, SuperVPN…), que penser des autres produits VPN de cette compagnie, quelle que soit leur réputation ?
  • Et lorsque l’on connaît la dépendance des sociétés et entrepreneurs chinois à leur gouvernement, quelle sécurité peut réellement offrir un VPN chinois ?

Les faits qu’il faut retenir

Les points les plus importants de notre recherche ont montré que :

  • j2 Global (via StackPath) possède ou opère au moins 10 marques de VPN. Mais elle déclare officiellement n’en posséder que cinq : IPVanish, StrongVPN, Encrypt.me (anciennement Cloak), SaferVPN et Perimeter 81. Nous démontrons qu’elle fournit des services White Label pour VPNHub et NameCheap VPN, et opère également cinq autres produits VPN
  • De même, AnchorFree déclare officiellement posséder Hotspot Shield, TouchVPN et JustVPN. Cependant, cette société cache le fait qu’elle possède aussi les produits Betternet, pour un total de neuf VPN
  • Gaditech, une compagnie basée à Karachi au Pakistan, déclare officiellement posséder trois VPN (PureVPN, Ivacy et le nouveau Unblock VPN & Proxy). Cependant, nous avons découvert deux autres produits qui lui sont liés. Nous démontrons aussi que cette société dirige les sites de revues VPN vpnranks.com, bestvpnservice.com, bestvpn.co et deux autres encore
  • Le développeur plutôt populaire d’applications VPN mobiles Innovative Technologies a dix VPN dans son escarcelle. Nous démontrons que deux de ces VPN sont produits par son autre compagnie, Lemon Clove, et deux VPN encore par Autumn Breeze, qu’elle possède également
  • La société américaine Actmobile Networks, avec trois applications VPN pour mobile, possède ou opère également Free VPN LLC, pour un total de six produits VPN
  • Nous démontrons que beaucoup des VPN pour mobile les plus populaires sont en réalité chinois (opérés par des ressortissants chinois ou parfois basés en Chine même). Ce qui signifie que les données de leurs utilisateurs sont vraisemblablement accessibles aux autorités chinoises, ce qui confirme les craintes des sénateurs américains et de certains gouvernements européens de voir les données de leurs citoyens tomber entre des mains chinoises ou russes.

Vous pouvez consulter le résumé complet de nos découvertes dans notre infographie. Ci-dessous, vous pouvez découvrir combien de ces VPN sont disponibles sur le Google Play Store et l’App Store d’Apple.

#1 j2 Global (via StackPath) – Une offre totale de 10 VPN

J@ Global Stackpath applications
Applications Mobiles de J2 Global via Stackpath

J2 Global (qui possède entre autres le site de référence PC Mag) a récemment acquis StackPath, qui est listé comme “réseau américain de production de contenu, service cloud, et fournisseur d’application firewall”. Cherchant à élargir son offre, Stackpath a racheté Highwinds en 2017, et ainsi récupéré IPVanish, StrongVPN et Encrypt.me (anciennement Cloak).

En Juillet 2019, j2 Global a annoncé avoir fait l’acquisition de SaferVPN basé en Israël. À travers sa branche de white label, WLVPN, que StackPath a racheté en 2016, il offre des services VPN pour VPNHub (le VPN de PornHub) et Namecheap VPN. Ce sont de sutilisateurs de Reddit qui ont révélé que Namecheap VPN utilise le service de WLVPN.

Sur le site de WLVPN, on trouve également Overplay VPN comme l’un de leurs clients.

Liste de spartenaires de wlvpn

En nous basant sur les adresses des serveurs DNS, on trouve que Unblock-Us est également connecté à WLVPN/Highwinds, et est la propriété et est opéré par StackPath ou son CEO, Lance Crosby.

D’ailleurs, via Lance Crosby il est possible de connecter ces autres marques de VPN :

Premier point d’intérêt :

Unblock-us n’apparaît jamais listé comme client de WLVPN ni comme ayant une quelconque affiliation avec Highwinds ou StackPath.

Cependant, en regardant les instructions de configuration de Unblock-us pour Windows, nous y trouvons une adresse DNS liée à Highwinds.

unblock-us highwinds

Ces deux adresses sont liées à Highwinds.

DNS 1: 64.145.73.5

isp-organization highwinds marque

DNS 2: 209.107.219.5

isp-organization highwinds dns2 marque

Au-delà de cet indice, les profils LinkedIn de certains de leurs employés révèlent aussi quelques points intéressants :

Tout d’abord le profil de Kay Featherstone, qui montre qu’elle a travaillé pour Unblock-Us jusqu’en 2014, puis chez Highwinds. Vient ensuite Kate Allinson qui a travaillé également pour Unblock-Us jusqu’en 2014 avant de rejoindre Highwinds.

Mais ce ne pourrait être qu’une coïncidence bien entendu. Ce qu’il nous faudrait pour démontrer qu’il s’agit de la même société, c’est trouver quelqu’un qui aurait travaillé en même temps pour les deux entités.

Quelqu’un comme Peter Gratale.

Selon son profil LinkedIn il aurait travaillé en même temps pour Unblock-Us et Highwinds entre 2014 et 2016 :

Second point d’intérêt :

Vous aurez peut-être remarqué qu’il existe deux orthographes pour le même service Unblock-us : UnblockUS et Unblock-us. Ces deux compagnies ont deux pages LinkedIn différentes : UnblockUS et Unblock-us, qui nous amène à une société nommée NetProtect. Cependant, ces deux société utilisent le même site web www.unblock-us.com comme domaine, qui est le site web du service VPN Unblock-Us.

Unblock-us.com et netprotect.com ont tous deux la même favicon :

Unblock-Us présente l’adresse ci-dessous au bas de son site internet :

NetProtect Ltd, 236 Strovolos Avenue, Strovolos, 2048, Nicosia, Cyprus

Sur le site de NetProtect, nous découvrons les deux adresses suivantes :

Worldwide: 21 Pine Road, Belleville, St Michael, BB11113, Barbados | EU: NetProtect Ltd, Grigori Afxentiou, 133 Agios Dometios, 2369, Nicosia Cyprus

Le même nom de compagnie (NetProtect Ltd.) mais avec deux adresses différentes à Chypre. Cependant, cette URL : https://promo.unblock-us.com/welcome, révèle les mêmes deux adresses que sur le site web de Netprotect.

Nous avons inspecté l’adresse à la Barbade également et découvert que 96 compagnies étaient enregistrées à cette même adresse (un grand merci aux Panama Papers). Mais aucune d’entre elles n’était NetProtect ou Unblock-us.

À ce point, nous pouvons déjà établir avec certitude qu’il s’agit d’une seule et même compagnie.

Afin de connecter tout cela jusqu’à StackPath : Il existe une société enregistrée en Floride nommée Netprotect LLC. Et voici les principales figures à la tête de cette société :

lance crosby netprotect llc

Si ce nom vous semble familier, c’est parce qu’il s’agit du même Lance Crosby…

lance crosby netprotect llc 1

…qui possède Highwinds Network Group…

lance crosby netprotect llc 2

…tout comme StackPath, Overplay, Strong Technology (StrongVPN) et beaucoup d’autres compagnies.

#2 AnchorFree – 10 produits VPN au total

AnchorFree produits VPN pour mobile
AnchorFree produits VPN pour mobile

AnchorFree est impliqué dans l’industrie du VPN depuis qu’elle a lancé son principal produit, Hotspot Shield, en 2008. En février 2015, AnchorFree a fait l’acquisition de JustVPN et TouchVPN. JustVPN c’est un seul produit : une application Android nommée “JustVPN – Free Unlimited VPN & Proxy.”

TouchVPN par contre c’est trois applications distinctes. Deux sur Android (Touch VPN et VPN 360), et trois sur iOS : Touch VPN et VPN 360 donc, mais aussi VeeVee VPN Proxy.

En Novembre 2016, Betternet Technologies a été rachetée par AnchorFree. Betternet publies les applications suivantes :

Android:

  • VPN Free – Betternet Hotspot VPN & Private Browser
  • VPN Proxy by HexaTech
  • VPN in Touch

iOS:

  • Best VPN Proxy Betternet
  • HexaTech Unlimited VPN
  • VPN in Touch
  • VPN Pro | Lifetime Proxy & Best VPN by Betternet

En éliminant les doublons iOS et Android (dont les noms parfois diffèrent), nous trouvons qu’AnchorFree possède au total une offre de 10 VPN.

Points intéressants soulevés :

Trouver des preuves de l’appartenance de Betternet à AnchorFree ne fut pas tâche facile. Il n’existe pas vraiment de traces officielles de ce rachat. Comment savons-nous alors qu’il a bien eu lieu ?

Outre le lien vers le site pitchbook ci-dessus, la meilleure preuve reste la politique de confidentialité même de Betternet.

AnchorFree y est très visiblement présente comme la société derrière Betternet. Cependant, lorsque l’on regarde la liste des fusions et acquisitions opérées par AnchorFree sur le site de renseignement Owler.com, seuls JustVPN et TouchVPN sont listés :

Liste des acquisitions d'AnchorFree

Alors pourquoi AnchorFree a publié un communiqué de presse pour chacune de ses acquisitions de JustVPN et TouchVPN, mais pas pour Betternet ? Pourquoi d’ailleurs n’y a-t-il pas même une seule information directe au sujet de cette acquisition (post sur le site de la compagnie, communiqué de presse, mention dans des interviews, articles etc.) ?

C’est certainement dû à la très mauvaise réputation de Betternet — et aux recherches démontrant qu’il s’agit d’un des pires fournisseurs VPN du marché.

#3 Gaditek: un total de 7 produits VPN

Les produits VPN de Gaditek
Les produits VPN de Gaditek

Gaditek est une société basée au Pakistan qui possède PureVPN, Ivacy, et Unblock — un tout nouveau VPN et Proxy.

Il est intéressant de noter que cette société new age a d’intéressantes pratiques marketing. Les employés de Gaditek/PureVPN ont aussi pu être connectés aux sites de revues VPN :

  • vpnranks.com
  • bestvpnservice.com
  • kodivpn.co
  • bestvpn.co (auparavant bestvpnprovider.com)
  • usavpn.com

Voici le profil de Humayoun Khan, qui a travaillé pour Gaditek entre 2014 et 2015 et écrit des “revues VPN impartiales” sur vpnranks.com, netflixdown.com et bestvpnprovider.com :

Humayoun Khan profil

Voici également Aazim Akhtar, rédacteur senior sur vpnranks.com, mais sur zoominfo.com, il apparaît comme employé par Gaditek en tant que Team Leader en production de contenu :

Aazim akhtar

Enfin, nous avons trouvé Syed Ameer Abbas Ryzv qui d’après son profil sur rozee.pk a travaillé pour Gaditek entre 2014 et 2018 tout comme pour bestvpnservices.com, bestvpnprovider.com et kodivpn.co.

Parmi ces sites, vpnranks.com est le plus populaire, avec environ 2,5 millions de visiteurs mensuels sur leur site, selon SimilarWeb.

Quelques points intéressants à prendre en compte :

Au court de notre recherche, nous avons découvert que certains employés de PureVPN/Gaditek travaillent aussi pour un autre VPN nommé OneVPN, qui est la propriété de Unravel Technologies.

Unravel est supposément basé à Hong Kong, mais tout comme PureVPN, la société est en fait basée à Karachi au Pakistan. Le profil professionnel de Muhammad Fahad indique qu’il a travaillé tout d’abord pour Gaditek puis pour Unravel, à Karachi :

Myhammad Fahad gaditek unravel

Nous avons aussi le profil LinkedIn d’Ashad Zaid qui indique qu’il a travaillé seulement pour Gaditek entre 2015 et 2016, mais pas pour Unravel Technologies ni OneVPN, et pourtant il liste OneVPN (tout comme les produits Gaditek que sont PureVPN et Ivacy) parmi les projets sur lesquels il a travaillé :

OneVPN fait partie de PureVPN

Raison la plus probable : OneVPN est un autre produit VPN possédé ou opéré par Gaditek.

Autre point intéressant : PureVPN, IvacyVPN et vpnranks.com sont tous enregistrés à la même adresse à Singapour. Une autre société de notre liste — Innovative Connecting — est également enregistrée à la même adresse.

Il se peut tout à fait qu’elles ne soient pas liées directement, mais utilisent simplement la même société de comptabilité, TMF Group, enregistrée à la même adresse.

#4 Kape Technologies: 2 produits VPN

Offre VPN de KapeTechnologies
Offre VPN de KapeTechnologies

Kape Technologies est une société basée sur l’Île de Man. En 2017, la société a rachetée le fournisseur VPN roumain CyberGhost VPN, et en octobre 2018, le fournisseur VPN allemand ZenMate.

Premier point intéressant à considérer :

Jusqu’en Mars 2018, Kape Technologies était connu sous un autre nom : Crossrider. Pourquoi ce changement de nom ?

Parce que Crossrider est un développeur connu de malwares et autres adwares. Selon le Symantec Security Center, le programme Crossrider comportaient des adware à haut risque. Ce programme était capable de remplacer les publicités de votre navigateur par les siennes, collecter vos données personnelles et de se connecter au domaine de Crossrider.

Malwarebytes posséde les mêmes informations, mettant en garde les utilisateurs sur le fait que le programme Crossrider comportait un risque de détournement de navigateur, de logiciels malveillants, adwares et autres méthodes de monétisation.

En fait, Ido Erlichman, CEO de Crossrider/Kape Technologies a admis lui-même que ce changement de nom était nécessaire à cause des “fortes associations de la société avec ses activités passées.

Mais il faut surtout prendre en compte trois points plus importants :

1. Les conditions d’utilisation de Mars 2018 de CyberGhost contenaient le nom de Crossrider :

cyberghost crossrider conditions d'utilisation

Mais les conditions actuelles remplacent ce nom par celui de CyberGhost.

cyberghost crossrider conditions d'utilisation 2019

Pourquoi ne pas mentionner Kape Technologies ?

2. Le fondateur et CEO (jusqu’à Mars 2016) de Crossrider était Koby Menachemi, un ancien de l’unité 8200, la version Israélienne de la NSA. L’utilisation d’adwares (tels le programme Crossrider) a déjà été liée aux activités d’agences de renseignement.

3. L’investisseur principal de Crossrider/Kape Technologies est Teddy Sagi, qui a été condamné pour fraude en Israël en 1996 et dont le nom apparaît dans les Panama Papers.

Second point intéressant à considérer :

Confronté à cette situation, et en particulier leur changement de conditions d’utilisation, il se pose une question d’ordre légal : quelle juridiction l’emporte, celle de la société mère ou de la filiale ?

Si les autorités venait à approcher Kape Technologies, société sous juridiction britannique, pourraient-elles forcer le roumain CyberGhost à fournir les logs de ses utilisateurs, ou même à mettre en place un système de surveillance ?

On se rappelle du cas de Highwinds, avant son acquisition par StackPath, alors encore une filiale de IPVanish. Bien que dépendant tous deux de la même juridiction, IPVanish qui déclarait ne conserver aucun logs, a livré les journaux qu’il collectait en fait à la sécurité intérieure du pays.

Selon les archives de l’affaire, un agent fédéral a livré une réquisition à la société mère d’IPVanish, Highwinds Network Group, qui a livré des indices afin d’établir une seconde réquisition, plus détaillée.

Le même agent a ensuite envoyé cette seconde réquisition demandant « toutes données associées au trafic IRC utilisant l’adresse IP 209.197.27.72, port 6667. » Highwinds/IPVanish se sont exécutés.

La question se pose alors : si les autorités britanniques approchaient Kape Technologies et leur demandaient de livrer certaines données, est-ce que CyberGhost/Kape sera à même de refuser ?

Nous avons posé la question à leur service client, ils ont réfuté cette possibilité :

CyberGhost service client 1

CyberGhost service client 2

CyberGhost service client 3

Il est cependant un peu délicat de prendre ce qu’un fournisseur VPN déclare pour argent comptant. Après tout, IPVanish n’était pas supposé avoir aucun journaux à livrer aux autorités — jusqu’à ce que les autorités les approchent.

Applications mobiles uniquement

Le marché du VPN sur Mobile est plus ouvert : beaucoup de développeurs VPN produisent plus d’un produit VPN.

Pour la plupart ce sont des VPN gratuits, ce qui signifie qu’il vont vendre de la pub à leurs utilisateurs, ou revendre les données de ces utilisateurs.

#5 Innovative Connecting: 10 produits VPN au total

Innovative Connecting produits mobiles VPN
Innovative Connecting produits VPN mobiles

Ce développeur Android produit directement TurboVPN, VPN Master, VPN Proxy Master Pro et VPN Proxy Master Lite. Il développe aussi l’application iOS VPN Sofast – Mymobilesecure.

Point intéressant à considérer :

Innovative Connecting a été connecté à Lemon Clove (ainsi qu’une troisième société, ALL Connected Co. Ltd). Lemon Clove produit les applications Snap VPN et VPN Robot.

Lemon Clove et innovative Connecting partagent le même secrétaire du board et les mêmes adresses clés.

ALL Connected apparaît comme le développeur des applications TurboVPN et VPN Master sur l’App Store, alors qu’Innovative apparaît comme le développeur de ces mêmes applications sur le Play Store (on trouve aussi toute une série de liens entremêlés vers leurs sites respectifs sur les pages de leurs applications sur les deux stores).

Lemon Clove a donc la même adresse qu’Innovative et le même secrétaire du board (Loo Ping Yoo). Les politiques de confidentialité pour Turbo et Master VPN sont hébergées sur des domaines Cloudfront similaires, liés à Innovative. Mais la politique de confidentialité de MasterVPN est hébergée sur le domaine de ALL Connected. La politique de SnapVPN est sur le même domaine Cloudfront. Toutes ces politiques de confidentialité partagent le même mauvais anglais et les mêmes typos.

Le directeur d’Innovative apparaît comme Danny Chen, un des entrepreneurs star du web chinois, qui est le CEO de Linksure. Il apparaît sur un registre de Singapour comme directeur d’Innovative Shareholding. Yoo Loo Ping, un citoyen de Singapour, est le secrétaire à la fois de Lemon Clove et d’Innovative.

Leurs deux sites web sont aussi plutôt révélateurs — partageant le même design, les mêmes tournures de phrases, et ainsi de suite.

Voici le site web d’Innovative Connecting :

Et voici le site de Lemon Clove :

côte-à-côte lemonclove

Au-delà de cela, lorsque nous avons vérifié les informations d’enregistrement du domaine de turbovpn.co, nous avons découvert que le domaine est enregistré grâce à une adresse Gmail. Les autres domaines enregistrés grâce à l’adresse [email protected], incluent lemonclove.net, le site vpnsnap.com de Lemon Clove, et les sites des produits d’Innovative Connecting turbovpn.co et vpnmaster.co :

lemonclove innovative connecting

Pourquoi Lemon Clove veut cacher son affiliation ou qu’il est la propriété d’Innovative Connecting ?

Second point intéressant à considérer :

En examinant les fichiers APK d’Innovative Connecting, Lemon Clove et ALL Connected, nous avons découvert ceci :

Innovative Connecting - Autumn Breeze 2018

Nous savons déjà que les cinq produits ci-dessous sont la propriété d’Innovative Connecting :

  • « free.vpn.unblock.proxy.vpnpro » – Snap VPN (Lemon Clove)
  • « free.vpn.unblock.proxy.freenetvpn » – Freenet VPN (déposé par All Connected/Innovative Connecting)
  • « free.vpn.unblock.proxy.vpnmaster » – VPN Master (Innovative Connecting)
  • « free.vpn.unblock.proxy.turbovpn » – TurboVPN (Innovative Connecting)
  • « free.vpn.unblock.proxy.vpn.master.pro » – VPN Proxy Master (Innovative Connecting)

Cependant, en effectuant une recherche sur le premier APK, nous avons découvert qu’il s’agit de l’application “Unlimited Free VPN Monster – Fast Secure VPN Proxy” développée par un développeur nommé Autumn Breeze 2018. En recherchant plus loin, nous avons découvert que c’est en fait un produit d’Innovative Connecting :

Innovative Connecting - Autumn Breeze VPN Monster

#6 SuperSoftTech : 3 produits VPN au total

SuperSoftTech offre mobile VPN
SuperSoftTech offre mobile VPN

Cette société développe les applications suivantes :

  • SuperVPN
  • VPN Payment Tool
  • LinkVPN (à travers FuryWeb Tech, un autre alias de développeur de Jinrong Zheng)

Points intéressants à considérer :

Bien qu’officiellement propriété de la société SuperSoftTech basée à Singapour, elle appartient en vérité au développeur indépendant Jinrong Zheng — très probablement un citoyen chinois basé à Beijing.

L’adresse email indiquée sur le Play Store ([email protected]) peut être reliée à une adresse à Beijing ; et “goanalyticsapp” réfère à une application créée par Jinrong Zheng. Celui-ci a développé plusieurs applications, toutes ou presque commencent par le préfixe “Super.”

L’application SuperVPN a été dénoncée comme troisième application VPN la plus dangereuse dans un document de recherche australien établi par Csiro [pdf] :

SuperVPN malware

Notons que Betternet, produit d’AnchorFree, est listé ici à la quatrième place des VPN les plus dangereux.

#7 Act Mobile Networks: 6 produits VPN au total

Act Mobile Networks produits mobile VPN
Act Mobile Networks produits mobile VPN

Act Mobile Networks est le développeur officiel de trois applications :

  • VPN (Dash VPN)
  • Dash Net Accelerated VPN
  • VPN On – Fastest and Best VPN

Points intéressants :

Ce développeur partage la même adresse d’enregistrement que Free VPN LLC en Californie, qui développe les applications suivantes :

  • Private Browser + USA Wifi VPN
  • Free VPN by Free VPN .org™
  • VPN Pro + Fast Video Browser

Mais ce n’est pas une coincidence, ni une affaire de cabinet comptable commun, ces deux sociétés sont en effet très connectées.

Non seulement elles ont la même adresse, mais elles se partagent aussi le rôle de directeur :

free vpn llc actmobile networks 1

free vpn llc actmobile networks 2

Il est très probable que ce soit la même compagnie : Actmobile Networks, qui n’est plus basée en Californie, mais dans le Delaware.

VPN gratuits sur mobile ayant des origines chinoises

Nous avons découvert qu’un certain nombre des VPN gratuits sur mobile appartiennent à des sociétés chinoises, ou des sociétés appartenant à des ressortissants chinois.

Cela inclut :

  • Innovative Connecting (10 applications VPN) : son directeur Danian “Danny” Chen est un ressortissant chinois (sa société LinkSure est le seul actionnaire d’Innovative Connecting et partage la même adresse). En 2016, Chen a été désigné par le magazine Fortune comme le jeune entrepreneur numérique le plus influent en Chine
  • Hotspot VPN (5 applications VPN) : le directeur Zhu Jianpeng réside dans la province de Heibei en Chine
  • Hi Security (3 applications) : ces applications font partie de Shenzhen HAWK Internet, une filiale du géant chinois TCL, société où l’état chinois est actionnaire majoritaire
  • SuperSoftTech (3 applications) : bien qu’officiellement propriété de SuperSoftTech basée à Singapour, c’est en fait Jinrong Zheng, développeur chinois indépendant basé à Beijing, qui est derrière ces applications
  • LEILEI (2 applications) : à en juger par les noms de ces VPN (tous en caractères chinois), il semble certain que ce développeur est chinois ou au moins basé en Chine
  • Newbreed Network Pte.Ltd (6 applications) : là aussi, malgré une adresse à Singapour, les sites web de ses applications VPN SGreen VPN et NodeVPN sont entièrement en chinois, et le site de NodeVPN mentionne so localisation en République Populaire de Chine.