L’utilisation des VPN bondit avec la propagation du coronavirus

Dernière mise à jour: juillet 20, 2020
Augmentation d el'usage des VPN avec le coronavirus

Avertissement: les liens affiliés nous aident à produire un contenu de qualité. Apprenez-en plus.

En ces temps difficiles, le gel hydroalcoolique n’est pas le seul produit à avoir gagné en popularité. Le secteur des VPN a également bénéficié de la crise. En effet, de plus en plus de personnes travaillent à domicile ou réduisent leurs déplacements à l’étranger en raison de la pandémie. Des situations où les VPN s’avèrent utiles pour accéder aux réseaux internes des entreprises ou simplement pour contourner le géoblocage et accéder à des contenus sur Netflix.

Cependant, nous souhaitions corroborer ces impressions par des chiffres concrets. Nous avons donc analysé des données récentes fournies par Google Trends et contacté certains des principaux fournisseurs de VPN afin de les interroger sur l’évolution de la demande pour leurs services. Voici ce qu’ils ont pu nous dire.

Des impacts réels sur l’utilisation des VPN

Sur les neuf grandes entreprises de VPN qui ont répondu à nos questions, huit ont confirmé une augmentation significative en termes d’utilisation, de vente, ou les deux. Pour ces dernières semaines, les chiffres varient entre 10 % et 50 % d’augmentation à l’échelle mondiale, mais la progression est encore plus remarquable dans certains pays.

L’augmentation de l’utilisation des VPN suit la propagation du coronavirus de pays en pays

Nous avons vérifié la popularité du terme de recherche « VPN » dans Google Trends au cours des 14 derniers jours (du 7 au 20 mars). Nous avons ensuite comparé cette fréquence dans différents pays avec celle de la période précédente (du 22 février au 6 mars). Comme prévu, la progression la plus forte s’observe dans les pays européens.

Croissance de la popularité globale des VPN en mars

Le Portugal, l’Italie et l’Espagne ont enregistré la plus forte hausse, soit environ + 50 %. L’Allemagne, la France et la Belgique n’étaient pas loin derrière, oscillant autour de 40 %. Dans la même période, le Royaume-Uni se démarquait du continent avec moins de 30 % d’augmentation.

En Amérique du Nord, les États-Unis et le Canada sont presque à égalité, avec une croissance de 36 % et 35 % respectivement. Même l’Australie n’a pas pu échapper aux conséquences désastreuses de la pandémie de COVID-19 et a enregistré une solide augmentation de + 22 %.

Nous avons également vérifié les données de Google Trends sur les 90 derniers jours pour déterminer quand s’est produit dans chaque pays le pic de recherches pour le terme « VPN ». Dans tous les pays à l’exception de l’Italie, ce pic d’intérêt pour les VPN est intervenu la semaine du 14 au 20 mars. Rien d’étonnant à cela, car de nombreux pays européens ont instauré un confinement national autour de ces dates. L’Italie a été la première à prendre de telles mesures, et l’intérêt pour les VPN s’y est renforcé plus tôt, vers le 9 mars.

Les fournisseurs de VPN confirment les données de Google Trends

Surfshark VPN nous a communiqué des chiffres impressionnants au niveau national. Au cours du mois dernier, le niveau d’utilisation parmi sa clientèle a triplé en Turquie et a doublé en Italie, en Allemagne ainsi qu’au Portugal.

NordVPN a partagé les chiffres impressionnants de sa solution professionnelle NordVPN Teams, dont la base d’utilisateurs a été multipliée par quatre ou plus au Canada, en Autriche et aux Pays-Bas. Non loin derrière, la France, le Danemark et la Belgique ont vu une progression de plus de + 180 %.

Pour Hola VPN, les installations quotidiennes ont doublé aux États-Unis, en Russie, en Italie, en Espagne et en Turquie. HideMyAss VPN a enregistré une augmentation globale d’environ 15 %, avec un pic en Italie où les chiffres ont quasiment doublé au cours de la semaine précédente. Enfin, VyprVPN a confirmé un phénomène similaire pour l’Allemagne et Turbo VPN pour les États-Unis et l’ensemble du marché européen.

Les VPN sont prêts pour cette explosion de la demande

Il n’est pas surprenant de voir une plate-forme ou un service s’effondrer après une multiplication soudaine du nombre d’utilisateurs. Cependant, les VPN semblent être prêts pour un doublement, voire un triplement de leur niveau d’utilisation. Aucun n’a signalé de problèmes pouvant être liés à la pandémie de coronavirus.

La société NordVPN nous a confié qu’elle ajoutait constamment de nouveaux serveurs pour répondre à l’essor de la demande, tandis que Hola VPN a déclaré que sa technologie P2P unique lui permettait d’éviter toute interruption de service. Reste à savoir si ces promesses seront tenues car in fine, personne ne sait jusqu’où ira la propagation du coronavirus.

Les tarifs des VPN ne devraient pas augmenter

Lorsque la demande augmente, les prix augmentent aussi. C’est du moins ce que m’a dit un jour mon professeur d’économie. Cependant, avec les VPN, les choses ne sont pas aussi simples : les concurrents peuvent facilement capter vos clients en gardant simplement leurs tarifs inchangés. C’est le choix que les fournisseurs de VPN semblent avoir fait après la pandémie de COVID-19.

Private Internet Access a assuré qu’il n’y avait « aucun changement tarifaire à l’horizon ». VyprVPN avait modifié ses tarifs plus tôt cette année, mais ce changement était lié à l’introduction d’un nouveau plan sur 2 ans et non au coronavirus. Turbo VPN était sur la même ligne, puisque seule la volonté de « fournir la meilleure expérience utilisateur possible » pourrait amener la société à modifier légèrement ses tarifs.

Si les prix n’augmentent pas, se pourrait-il même qu’ils baissent dans un avenir proche ? Hola VPN n’exclut pas cette possibilité, indiquant « qu’une promotion spéciale pourrait être envisagée ». Dans le même temps, Surfshark VPN a offert des abonnements gratuits de six mois aux entreprises comptant jusqu’à 10 employés.

L’impact du coronavirus en Chine et au-delà

Un tour de vis contre les VPN suit chaque grand événement politique en Chine, tel que la réunion du Congrès national du peuple ou le 70e anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine. Le coronavirus a eu un effet similaire, les autorités chinoises ayant décidé de s’en prendre à l’utilisation des VPN en janvier pour contrôler la diffusion des informations.

Les fournisseurs de VPN que nous avons interviewés nous ont confié leurs réactions à ce sujet. Private Internet Access a condamné les actions du gouvernement chinois, qui ont pour effet de limiter la liberté sur Internet. Pour sa part, afin d’aider ses utilisateurs en Chine, VyprVPN a mis à jour son protocole propriétaire Chameleon conçu spécialement pour les pays où l’utilisation d’Internet fait l’objet de restrictions.

PrivateVPN a donné une réponse particulièrement intéressante, soulignant que si le nombre de clients en Chine a augmenté, le nombre de demandes de remboursement en raison de problèmes de vitesse a lui aussi progressé. Cependant, la cause la plus probable de ce ralentissement est la surcharge du réseau mondial, en particulier en Europe. PrivateVPN rappelle également que Netflix a déjà réduit sa qualité vidéo en SD pour les 30 prochains jours en Europe (ce qui signifie que le streaming en HD ou 4K est possible uniquement avec un VPN)

Les PME perçoivent la nécessité de se doter de solutions VPN professionnelles

Les VPN personnels sont un bon moyen d’avoir une connexion sécurisée et d’accéder à un contenu géobloqué, mais les télétravailleurs ont des besoins différents. Pour eux, disposer d’un tunnel sécurisé afin d’accéder aux ressources de l’entreprise est essentiel.

Les grandes entreprises ont pour la plupart su faire face à ces besoins, malgré une progression sans précédent des demandes d’accès à distance. LogMeIn, un nom familier dans le secteur du télétravail, a promis de fournir gratuitement ses services aux associations. Ainsi, ce sont les PME qui pourraient se retrouver démunies pour organiser et gérer leur effectif à distance.

Des VPN populaires proposent des services pensés pour les entreprises

Seuls quelques fournisseurs de VPN grand public proposent des versions professionnelles. L’un d’entre eux, VyprVPN, a rapporté une récente hausse de la demande pour ses services en termes de nouveaux comptes et de rajouts d’utilisateurs supplémentaires à des comptes existants. Il existe également un VPN HMA pour les entreprises : ciblant les PME, ce service offre des meilleures fonctionnalités que son homologue grand public.

N’oublions pas Windscribe et sa solution ScribeForce Teams. Elle comprend toutes les fonctionnalités Pro de la version grand public, auxquelles s’ajoutent la facturation centralisée, la gestion d’équipes à partir d’un tableau de bord et des IP statiques partagées. De plus, comme mentionné ci-dessus, Surfshark VPN offre actuellement des abonnements de six mois aux entreprises de 10 employés ou moins.

Citons enfin NordVPN Teams, dont l’utilisation a progressé de 165 % et les ventes globales de 600 % depuis le 11 mars.

Meilleurs fournisseurs VPN
NordVPN
9.6 / 10
Garantie satisfait ou remboursé 30 jours
Chiffrement de niveau militaire
Service client très professionnel
Surfshark VPN
9.4 / 10
Débloque Netflix
Connexions simultanées illimitées
Vraiment pas cher

Avertissement: les liens affiliés nous aident à produire un contenu de qualité. Apprenez-en plus.

Il n’y a pas encore de commentaires Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
Share
Thanks for your opinion!
Your comment will be checked for spam and approved as soon as possible.