Êtes-vous inquiet au sujet de la quantité de données que vous divulguez lorsque vous surfez sur le web ? Si vous comptez sur des moteurs de recherche comme Google, cette crainte est tout à fait justifiée.

Le plus grand moteur de recherche au monde a un piètre bilan en matière de protection de la vie privée des utilisateurs. Il crée systématiquement des profils personnalisés et détaillés des utilisateurs, avec les termes de recherche qu’ils utilisent, et même là où ils vont sur Google Maps. Et ces données sont ensuite vendues à des annonceurs sans le consentement des utilisateurs.

Dans le même temps, Google ouvre des comptes Gmail afin que les développeurs d’applis puissent espionner les utilisateurs, entretient des relations étroites avec des gouvernements de tous les types et a déjà été impliqué dans des fuites de données. Il est donc logique de trouver une solution de rechange.

Gibiru est une alternative à Google dont les gens parlent, et pourrait répondre à vos besoins. Mais attendez. Avant de passer à Gibiru, des évaluations comme la nôtre devrait vous aider à déterminer ses forces et ses faiblesses. Alors voyons ça de plus près.

En quoi consiste Gibiru ?

La première chose à savoir au sujet de Gibiru est qu’ils se qualifient eux-mêmes de « moteur de recherche privé ». Ce genre d’outil de recherche est devenu très populaire, à mesure que la réputation de Google s’étiolait. Ces moteurs de recherche alternatifs visaient à scruter le Web sans communiquer de données personnelles (ou tout au moins, en ayant la possibilité de donner son consentement à toute utilisation de données).

Gibiru est un « moteur de recherche anonyme et sans censure ». Pourquoi ces termes sont-ils importants ?

Tout d’abord, Google a été accusé de favoriser les sites associés avec ses principaux clients, ainsi que des sites politiquement sensibles. Par exemple, en 2018, il a réduit considérablement l’accès limité aux sites liés aux cryptomonnaies.

Deuxièmement, les recherches généralistes sont rarement totalement anonymes. Lorsque les utilisateurs font des recherches, ils laissent des traces de leur identité sous la forme d’adresses IP et DNS. Les moteurs de recherche peuvent également injecter des cookies pour suivre leur activité. Cela leur permet de créer des profils détaillés de leurs centres d’intérêt.

Quelles fonctionnalités différencient Gibiru ?

Le moteur de recherche Gibiru semble être très similaire à Google – du moins en apparence. Mais l’interface recèle quelques éléments clés qui pourraient rendre l’utilisation de Gibiru sûre et bien plus anonyme :

  1. Lorsque les utilisateurs recherchent des mots clés en utilisant Gibiru, le contenu de leurs requêtes n’est pas identifié ou lié à une adresse IP. Il n’est donc pas possible de profiler les internautes.
  2. Par conséquent, Giribu ne vend jamais d’informations à des tiers. Ils ne pratiquent pas la vente de données.
  3. Point important, Gibiru vise à associer son propre moteur de recherche avec son réseau privé virtuel (VPN). Cela permet aux utilisateurs d’effectuer des recherches de façon anonyme, à l’aide d’adresses IP fournies par le VPN, pas la leur. Ce VPN peut être installé facilement en tant qu’extension à des navigateurs comme Opera et Firefox, ce qui procure une protection automatique lors de la navigation.
  4. Lorsque vous cherchez sur Gibiru, vous verrez les options « tous les résultats » et « non censuré ». L’option non censuré vous permet de voir tous les résultats qui n’apparaissent pas dans les recherches Google – et vous pourriez être étonné par le nombre de pages concernées.
  5. Cet outil anti-censure s’étend aux actualités, offrant aux utilisateurs une capacité sans précédent pour rechercher parmi toutes les sources d’information – pas seulement celles approuvées par Google.
  6. Un cryptage HTTPS sur 256 bits est utilisé pour assurer une totale discrétion.
  7. Il fournit un ensemble de pubs en haut de chaque requête qui sont générées selon les mots-clés que vous utilisez.

Gibiru a été créé en 2009 et puise son origine dans la communauté du hacking – pas celle des grandes entreprises. Ce moteur est développé de façon communautaire et n’a pas cherché à obtenir un financement extérieur. Et si vous recherchez des solutions de rechange pour Gibiru, les autres évaluations vous révèleront que cette forme d’intégrité est tout à fait inhabituelle. C’est donc un signe positif.

Cette structure de gestion signifie que le service mérite parfois d’être peaufiné. Et il vous faudra le configurer correctement, en utilisant un VPN ou un proxy.

NordVPN
La note VPNpro : 9.6 / 10

Gibiru est-il sûr ?

Avant de comparer Gibiru avec l’un de ses principaux concurrents, résumons ses principales fonctionnalités de sécurité :

  1. Chiffrement HTTPS 256 bits total
  2. Pas de cookies de suivi
  3. Pas de vente de données
  4. Politique « no logs »
  5. Peut être combiné avec un autre proxy/VPN pour vous assurer que les sites Web que vous visitez ne détectent pas votre adresse IP.

D’autre part, il faut admettre que la politique de confidentialité est peu étoffée. L’équipe de Gibiru indique qu’« à cause d’un code nécessaire pour l’intégration par API des résultats de recherche et des performances du site/bande passante, nous pouvons être amenés à examiner les journaux du serveur de temps à autre ».

Ce n’est pas nécessairement dangereux du point de vue de la confidentialité, mais il est bon de garder ce point à l’esprit. Aussi, il est quelque peu inquiétant de ne pas savoir qui est derrière Gibiru.

Un profil LinkedIn indique que le fondateur est Steven Ray Marshall, mais c’est tout ce que nous savons. Les coordonnées sont rares, et les autres personnes ne sont pas nommées. C’est peut-être compréhensible pour une organisation qui cherche à saper les pouvoirs des gouvernements, mais c’est un peu rebutant pour les utilisateurs ordinaires.

Comparatif Gibiru vs. DuckDuckGo : est-ce un concurrent légitime ?

Gibiru est de toute évidence un outil de recherche bien programmé et créatif aux bonnes intentions. Mais comment se compare-t-il à DuckDuckGo, une solution de rechange essentielle pour ceux qui souhaitent éviter Google ? Voyons voir.

GibiruDuckDuckGo
Société propriétaire
Steven Ray Marshall (Fondateur, basé à San Jose, California)Gabriel Weinberg est le PDG/fondateur avec de grands fonds de capital-risque et des associations avec Apple et Yahoo.
Date de lancement20092008
Nombre de pages indexées
plus de 30 milliards (Google plus les pages « censurées »)120 millions de domaines (2011)
Nombre de requêtes quotidiennesInconnu (bien moins que DuckDuckGo)25 millions
PublicitésOuiOui, mais facultatives
Fonctionnalités de sécuritéChiffrement HTTPS 256 bits, aucun enregistrement d’aucune sorte, pas de cookies, pas de ventes de données, possibilité d’ajouter un proxy/VPN, aucun suivi publicitaire, engagement ferme envers le respect de la vie privéeTOR pris en charge, aucun enregistrement d’IP, aucun cookie, pas de publicité ciblée et pas de profilage des utilisateurs.