Comprendre en détail si les torrents sont légaux ou pas vous aidera à éviter les ennuis légaux qui peuvent résulter d’un partage de fichiers imprudent.

Les torrents sont-ils illégaux partout dans le monde ? C’est l’une des questions que l’on nous pose le plus souvent. Malheureusement, il n’y a pas de réponse simple à cette question. Cela dépend en fait de ce que vous téléchargez, et du pays dans lequel vous résidez.

Tout d’abord, les torrents en soi ne sont pas illégaux.

Partager des fichiers via un serveur peer-to-peer (P2P) est légal, et l’a toujours été, vous êtes donc dans votre bon droit. Cependant, les problèmes arrivent lorsque les fichiers qui sont partagés contiennent des informations protégées par le droit d’auteur, comme des films ou de la musique. C’est là que le piratage entre en scène, et que les choses se compliquent pour déterminer si les torrents sont légaux ou pas.

Protégez votre téléchargement de torrents

Télécharger sans VPN est risqué

Même si les torrents sont légaux dans la plupart des pays, télécharger du contenu protégé par le droit d’auteur ne l’est pas. Ne vous faites pas attraper : utilisez un VPN !

Lancez-vous avec l’un des meilleurs VPN pour télécharger :

NordVPN ▸

De loin le VPN le plus sûr dans toutes les situations, dont le P2P. Avec des fonctionnalités comme le Double VPN, CyberSec et Tor over VPN, NordVPN vous offre plus de sécurité que tout autre service. Et pour couronner le tout, c’est une des options les moins chères !

TorGuard ▸

Aussi connu sous le nom de « Torrent Guard, » TorGuard a été créé spécialement pour protéger votre confidentialité lorsque vous partager des fichiers. Pas de logs, de bonnes vitesses, et un chiffrement de niveau militaire sont les principales raisons de sa popularité bien méritée au sein de la communauté des fans de torrents.

ExpressVPN ▸

Téléchargez vos torrents préféré avec l’un des VPN les plus puissants du marché. Si votre connexion est lente vous allez l’adorer : grâce à sa fonctionnalité de Split Tunneling, ExpressVPN ne ralenti quasiment pas vos téléchargements.

Le terme de piratage dans ce contexte est apparu au 17ème siècle. Avant même que les Statuts d’Anne ne préparent la notion moderne de droit d’auteur au Royaume-Uni en 1710, les contrevenants à la charte des éditeurs étaient nommés « pirates » dès 1603. Et puisque l’utilisation des torrents est de nos jours un concept semblable, on pense souvent que c’est une activité illégale. Pourtant, le piratage est avant tout une affaire d’argent, et lorsque vous partagez l’un de vos fichiers favoris sur internet, vous ne le faites le plus souvent pas pour un gain financier. Explorons donc un peu plus loin cette question de la légalité des torrents.

Comment télécharger vos torrents en toute sécurité

La confidentialité est pratiquement devenue un luxe de nos jours, et très certainement pas quelque chose à prendre à la légère. La plupart des amateurs de torrents utilisent un VPN (réseau virtuel privé) afin de masquer leur activité sur internet aux yeux de leur Fournisseur d’Accès à Internet (FAI).

Si vous ne voulez pas que votre FAI espionne votre activité, vous devriez choisir un VOPN qui supporte le torrenting.

Il ne devra pas conserver de journaux de votre activité en ligne et être suffisamment rapide pour pouvoir supporter tous vos téléchargements.

Est-ce que télécharger c’est pirater ?

Le torrenting est-il la même chose que le piratage ?

Là encore, la réponse est non. Nous allons essayer d’élaborer sans utiliser de termes trop techniques. Le basique fonctionnement des torrents s’apparente au partage de fichiers par P2P. Lorsque quelqu’un envoie ou reçoit un fichier auquel d’autres utilisateurs sur le réseau peuvent accéder, que l’on appelle des pairs.

Il n’est pas illégal de placer un fichier sur une clé USB et de la partager avec vos amis ; c’est essentiellement ce qu’est le torrenting.

Par contre, si vous distribuez du contenu protégé téléchargé depuis internet à des fins de profit financier, vous pourriez alors rencontrer quelques problèmes légaux.

C’est la différence entre utiliser des torrents simple et pirater. Bien que certains pays soient plus coulants que d’autres et autorisent à la fois les torrents et le piratage, la vérité est que le piratage sera toujours mal vu. Assurez-vous de bien comprendre les exigences nécessaires dans votre pays.

Les pays les plus sûrs pour les torrents

Les pays les plus sûrs pour les torrents

Depuis que le partage de fichiers digitaux a surpassé les manières plus traditionnelles de profiter de musiques, de films et d’autres formes de divertissement, la popularité des torrents a explosé. Cela a secoué l’industrie du divertissement autour du monde, et certains ayant droit ne sont toujours pas prêts à adapter leur façon de faire des affaires. Malgré tout, il existe quelques pays qui ont décidé d’embrasser les torrents ou tout au moins de détourner les yeux.

Le Mexique détourne le regard des utilisateurs de torrents

Bien que le gouvernement mexicain possède des lois qui interdissent le téléchargement de torrents, ces lois n’ont jamais été appliquées. Une étude récente montre que plus de 90% des internantes au Mexique téléchargent de la musique grace aux torrents chaque jour. Bien qu’aucune arrestation n’ait été rapportée en lien avec l’utilisation de torrents, il est bon de garder en tête que c’est techniquement illégal.

L’Espagne aboli la loi

Il fut un temps durant lequel l’Espagne pouvait couper l’accès internet à quiconque essaierait de télécharger ou envoyer des fichiers à l’aide de torrents.

Les tribunaux ont décidé en 2006 que tant qu’aucun gain financier ne résulte de l’usage des torrents, les espagnols sont libres de profiter des joies du téléchargement et du partage de fichiers en toute légalité.

De plus, les adresses IP des utilisateurs ne peuvent être obtenues que par l’action des autorités. L’Espagne semble avoir vu la forêt derrière l’arbre et a dans les faits complètement légalisé les torrents. Tout en prévenant que la loi reprendra ses droits dans les cas de piraterie. Vous êtes donc autorisé à partager autant de données que vous le souhaitez, mais ne pouvez pas en espérer un quelconque gain financier. Et malgré certaines objections au départ, vous pouvez maintenant légalement télécharger autant que vous le voulez.

Les suisses autorisent les torrents

Les suisses sont connus pour être plus libéraux, ce n’est donc pas une surprise d’apprendre que les torrents sont 100% légaux en Suisse.

Il est parfaitement normal et acceptable de télécharger quoique ce soit, tant que cela reste strictement pour un usage personnel. Si vous ne prévoyez pas de revendre le produit de votre téléchargement, libre à vous de télécharger autant que vous le souhaitez.

Les Pays-Bas partagent les oeuvres d’art

Les Pays-Bas ont une approche intéressante mais qui rend encore plus difficile la compréhension du statut légal du téléchargement de torrents. Le pays a décidé de permettre à tout le monde d’utiliser les torrents pour accéder à des oeuvres d’art. Les gens y sont autorisés à partager des oeuvres d’art pour leur usage personnel (pas de gain financier).

Cependant, cette loi ne s’applique pas à d’autres choses, telles que les logiciels.

Les hollandais ont le droit de télécharger des oeuvres d’art mais pas de les partager. La prochaine fois que vous serez aux Pays-Bas, n’oubliez pas qu’il est illégal d’envoyer quoique ce soit à l’aide de torrents. Mais vous pouvez télécharger depuis d’autres pays. Ce qui ajoute à la confusion c’est la manière dont les autorités hollandaises définissent l’art. Les films, la musique, les livres ne sont-ils pas des oeuvres d’art ?

Les torrents sont-ils légaux en France ?

La situation en France est relativement claire : les torrents ne sont pas illégaux en France, mais il est illégal de télécharger du contenu protégé par le droit d’auteur. Pourtant là encore, les torrents restent tout de même très mal vus.

Grâce à la fameuse loi Hadopi, les FAI ont le droit de bloquer les sites web listant des torrents, à l’image de thepiratebay qui est inaccessible depuis la France.

Le gouvernement travaille également en partenariat avec les ayants droit et Google afin d’organiser le déréférencement de sites liés au téléchargement de torrents. Hadopi permet surtout au gouvernement, avec l’aide des FAI, de traquer votre trafic internet afin de déterminer si vous téléchargez des torrents. Si vous êtes découvert vous recevrez d’abord un avertissement par email. À la seconde  incartade vous recevrez un courrier recommandé. Si vous êtes pris une troisième fois vous êtes alors passible de poursuites judiciaires avec à la clé une amende entre autres.

Heureusement pour les amateurs de torrents français, Hadopi n’est pas sans défauts : il est difficile au gouvernement de prouver que vous êtes à l’origine du téléchargement — votre ordinateur a pu être piraté par exemple. Mais surtout, un VPN vous permettra d’échapper totalement à la surveillance peu zélée de votre FAI.

Qu’en est-il aux États-Unis ?

Le téléchargement de torrents aux USA n’est en théorie pas illégal – à moins que vous ne téléchargiez du contenu protégé par le droit d’auteur – mais le gouvernement fait tout de même de son mieux pour l’empêcher.

La majorité des FAI brident tout trafic torrent détecté sur leur réseau.

En d’autres termes, ils rendent le téléchargement affreusement lent, espérant ainsi en détourner les internautes. Vous pouvez contourner ce problème à l’aide d’un bon VPN et en vous connectant à des serveurs situés hors des États-Unis.

Est-ce sûr d’utiliser les torrents ?

Si vous prenez l’exemple de la Suisse, on peut sans trop de risques affirmer que vous pouvez y télécharge à peu près ce que vous voulez, quand vous le voulez. Cependant, si vous vous trouvez dans n’importe lequel des pays cités ci-dessus, votre sécurité n’y sera pas aussi bonne. Aux Pays-Bas, vous compromettez votre sécurité dès que vous partagez quelque chose en ligne ; au Mexique, votre confidentialité peut être affectée, et cela en soi peut devenir un gros problème.

La Suisse a de slots sur le respect de la vie privée qui interdisent à des acteurs tiers d’espionner l’adresse IP des internautes téléchargeant des torrents. Mais nous n’avons pas tous la chance de pouvoir profiter de tels avantages.

Nous en sommes donc rendus au même point, à nous demander si le téléchargement de torrents est légal ou pas, et la réponse est : ça dépend. Si vous voulez rester anonyme et protéger votre vie privée à n’importe quel moment, vous devriez penser à investir dans un VPN pour télécharger. De cette manière, vous avez bien plus de chances de prévenir les intrusions ou les poursuites judiciaires potentielles pour avoir partager des contenus protégés par le droit d’auteur.