Il y a juste un an, Surfshark était encore un petit nouveau. Depuis, ce VPN est parvenu à entrer dans la plupart des tops 10 et à gagner la confiance du consommateur.

Dans ce test de Surfshark, je veux découvrir si toute cette confiance est méritée :

Est-ce là un VPN sûr ? Enregistre-t-il les données de ses utilisateurs ? Et point crucial, Surfshark est-il bon pour Netflix et vos torrents ?

D’emblée, on voit que Surfshark offre de meilleurs prix que beaucoup de ses concurrents. Mais je n’ai pas l’habitude de sacrifier la qualité pour quelques euros par mois.

Découvrons donc à quel point Surfshark est bon.

Vue d’ensemble

  • Classement : #4
  • Basé aux : Îles vierges britanniques
  • Serveurs et pays : plus de 800 serveurs dans plus de 50 pays
  • Logs : collecte minimale de données
  • Chiffrement et protocoles : les principaux protocoles OpenVPN et IKEv2, chiffrement de niveau militaire (AES-256)
  • Netflix : Oui
  • Torrents : Oui, P2P autorisé sur tous les serveurs
  • Applications : Windows, Mac, Linux, iOS, Android, ForeTV, Apple TV, Xbox, Playstation, Chrome, Firefox
  • Service client : chat en direct 24h/24 et 7j/7
  • Prix : à partir de  $1.99/mois
  • Version gratuite ou d’essai : Oui, mais seulement sur iOS, macOS ou Android
  • Site web : surfshark.com

Sécurité et fonctionnalisés de confidentialité

Il y a beaucoup de bien à dire au sujet des références de confidentialité et d’anonymat de Surfshark. La société a récemment ajouté un kill switch à son VPN, ce qui est une grande amélioration, mais ce n’est pas tout. La liste des outils de sécurité de qualité dans l’arsenal de Surfshark ne cesse de grandir.

Chiffrement et protocole de tunneling

Surfshark utilise le chiffrement de niveau militaire AES-256-GCM, qui est utilisé par les institutions financières et militaires à travers le monde.

Surfshark offre à l’heure actuelle les protocoles suivants :

  • OpenVPN TCP
  • OpenVPN UDP
  • IKEv2/IPsec

On préfèrerait avoir plus de choix, mais ce sont de bons et sûrs protocoles, qui couvrent bien la plupart des situations. La seule inquiétude est que ce choix limité peut nuire aux utilisateurs basés en Chine — aucun de ces protocoles n’est connu pour sa fiabilité face au Grand Firewall chinois.

Kill switch

Surfshark possède un excellent kill switch qui désactivera automatiquement votre connexion internet si votre VPN se déconnecte inopinément. Cela lui permet de protéger votre confidentialité en garantissant que votre trafic en ligne est toujours chiffré, et c’est une fonctionnalité cruciale pour tout VPN sécurisé qui se respecte.

Mes tests ont montré que le kill switch de Surfshark a fonctionné de manière fiable à chaque fois que j’ai désactivé la connexion de mon VPN : le kill switch a terminé ma connexion internet immédiatement.

La seule mise en garde ici concerne le fait que Surfshark n’a toujours pas inclus de kill switch à sa version Linux, mais le service client de Surfshark m’a assuré que les développeurs prévoient d’ajouter cette fonctionnalité dans un futur proche.

Pas de fuites IP ou DNS

Mes tests de base indiquent que Surfshark ne connait pas de problèmes de fuites (j’entends par là pas de fuites DNS/WebRTC/IPv6).

Surfshark test de fuites IP et DNS

Le programme a une protection intégrée contre les fuites DNS, WebRTC et IPv6, ainsi qu’un réseau DNS privé zéro-knowledge.

Pour le dire simplement, à la différence de beaucoup de services sur le marché, Surfshark VPN cache bien vos informations personnellement identifiables.

Emplacement respectueux de la vie privée : les îles Vierges britanniques

Surfshark est basé aux îles Vierges britanniques, qui est un territoire d’outre-mer britannique qui n’a pas de lois sur la rétention des données et n’est impliqué dans aucun accords douteux de partage du renseignement (à la différence de son pays “parent”).

Cela a permis à Surfshark de bâtir une Politique de Confidentialité qui devrait apaiser les craintes de l’utilisateur concernant la capacité d’un gouvernement ou d’une firme de protection du droit d’auteur à accéder à son trafic.

Politique de Confidentialité

La société étant assujettie aux lois et règlements en vigueur au îles Vierges britanniques, elle peut se permettre le luxe d’avoir une politique de Confidentialité digne de ce nom, qui déclare que Surfshark “ne collecte pas d’adresses IP, d’historique de navigation, d’informations de session, d’utilisation de bande passante, d’horodatage de connexion, de trafic réseau, et autres données similaires.”

En fait, si l’on en croit leur FAQ, Surfshark ne log rien du tout, à l’exception de votre adresse email et information de facturation, ce qui signifie que ce fournisseur est l’un des rares véritables VPN no-logs sur le marché. C’est non seulement rare mais aussi impressionnant.

HackLock : fonctionnalité de protection d’identifiant

En juillet, Surfshark a introduit deux fonctionnalisés de sécurité innovantes, la première d’entre elles étant HackLock. Cette protection contre les fuites d’identifiant a d’abord été disponible sur le site web de Surfshark, mais elle est à présent intégrée à son application.

HackLock fait vraiment sens dans notre époque marquée par les fuites de données : elle informe l’utilisateur lorsque son mot de passe, son numéro de sécurité sociale, ou toute autre information sensible ont fuité.

Comment fonctionne le HackLock de Surfshark

HackLock scanne les bases de données de fuites, recherchant les correspondances de mots de passe et emails. S’il en trouve, les utilisateurs de Surfshark recevront une notification. HackLock vous permet de changer vos informations d’enregistrement à temps, minimisant ainsi les dommages causés par les fuites et prêches de données.

BlindSearch : la recherche incognito de Sufshark

La seconde nouvelle fonctionnalité de Surfshark à être intégrée à son application VPN est BlindSearch. C’est une alternative aux gros moteurs de recherche, comme Google ou Bing.

Pourquoi auriez-vous besoin de BlindSearch ?

Tout simplement parce que Google tout comme Bing de Microsoft sont connus pour leurs publicités et leur traçage. BlindSearch vous assure que votre confidentialité demeure intacte, et que votre patience ne sera pas mise à l’épreuve.

Audit de sécurité indépendant des extensions pour navigateur

Surfshark a publié récemment le rapport d’un audit indépendant de ses extensions pour Chrome et Firefox. Soumettre son application VPN a un audit indépendant est toujours un geste louable, quels qu’en soient les résultats.

L’audit indépendant a été effectué par une société allemande de cybersécurité respectée, Cure53, qui a également réalisé le tout premier audit indépendant sur un VPN (bravo à TunnelBear) en 2017. Vous pouvez lire le rapport complet ici.

Pour résumer, Cure53 n’a trouvé que deux vulnérabilités, et une seule avait le potentiel de causer des problèmes aux utilisateurs. C’est un très bon résultat qui apporte beaucoup de crédit à ce jeune fournisseur VPN.

Autres fonctionnalités technologiques

  • CleanWeb – un bloqueur de pubs, traqueurs, malwares et phishing.
  • Whitelister – certains fournisseurs VPN appellent cette fonctionnalité le split tunneling (tunneling différencié). Elle permet à l’utilisateur de choisir les applications qui peuvent fonctionner en-dehors du tunnel VPN.
  • Camouflage and NoBorders modes – cela fait passer votre protocole OpenVPN à la version patchée avec XOR, qui brouille votre trafic et rend plus difficile de le détecter à l’aide du Deep Packet inspection (DPI).
  • MultiHop – pour ceux qui s’adonne à des activités ultra-sensibles, le multi hop est une excellente fonctionnalité. Il enchaîne deux serveurs VPN ajoutant ainsi plus d’isolation entre l’utilisateur et ses activités en ligne.

Toutes ces fonctionnalisés combinées rapprochent Surfshark d’autres VPN centrés sur la sécurité tels que NordVPN, Perfect Privacy ou ProtonVPN.

Vitesse : Surfshark est-il rapide ?

J’ai testé Surfshark sur le terrain pour voir si ses vitesses de connexion s’étaient améliorées depuis la dernière fois que j’avais testé le service. Mes vitesses de téléchargement et d’envoi de base étaient de 240 Mo/s. Voici ce que j’ai ensuite découvert :

Royaume-Uni, Londres

  • Téléchargement : 73 Mbps (69% de perte)
  • Envoi : 34 Mbps (85% de perte)
  • Ping : 52

Surfshark test de vitesse Royaume-Uni

États-Unis, New York

  • Téléchargement : 95 Mbps (60% de perte)
  • Envoi : 4 Mbps (98% de perte)
  • Ping : 120

Surfshark test de vitesse New York

Japon, Tokyo

  • Téléchargement : 47 Mbps (80% de perte)
  • Envoi : 8 Mbps (96% de perte)
  • Ping : 279

Surfshark VPN test de vitesse Japon, Tokyo

Les vitesses que nous avons testé sont bonnes, même depuis des emplacements éloignés — la plupart du temps, elles devraient être suffisante pour streamer des vidéos en 4K. On peut raisonnablement les trouver bonnes, même si en matière de pourcentage, la perte en upload peut sembler énorme. Néanmoins, avec un niveau de ping supérieur à 200 ms vos appels vidéo souffriront à coup sûr de latence.

De manière générale les vitesses offertes sont au-dessus de la moyenne, et elles semblent s’améliorer à chaque fois que je met à jour ce test. Il y a semble-t-il de gros investissements consentis dans ce VPN. Je peux seulement espérer que les vitesses de Surfshark continuent à augmenter aussi vite dans le futur.

Surfshark est-il compatible avec mon appareil ?

Oui, très certainement. Les équipes de Surfshark ont de toute évidence mis les bouchées doubles. En l’espace d’un an, elles ont réussi à sortir des applications pour toutes les plateformes, mobile et bureau, majeures, pour Smart TV et consoles de jeu, ainsi que des extensions de navigateur pour Chrome et Firefox.

Vous trouverez toutes les applications téléchargeables de Surfshark VPN sur la page Apps de leur site internet. Une fois que vous êtes dessus, choisissez votre appareil et l’endroit où vous souhaitez télécharger l’application.

Applications Surfshark pour ordinateur : Windows, macOS, Linux

En matière de facilité d’utilisation, les applications pour ordinateur de Surfshark sont simples comme bonjour. Leur interface est sobre et intuitive, et la plupart des réglages peuvent être accédé d’un simple clic.

Surfshark connexion

Se connecter à un serveur Surfshark est tout aussi simple : cliquez sur Locations dans le menu gauche de l’application et choisissez votre emplacement préféré dans la liste de villes et pays. Les serveurs physiques de Surfshark sont triés par région, alors que les serveurs virtuels et P2P sont dans des listes séparées.

Vous pouvez passer sous le capot de Surfshark en cliquant sur l’icône Settings (Réglages). Là vous pouvez régler les options de démarrage et de connexion automatique, et vous familiariser avec les différentes fonctionnalisés de sécurité.

Surfshark Réglages avancés

Heureusement, l’application Surfshark pour Mac est tout aussi sûre que la version Windows. C’est relativement rare — la plupart des VPN publient des applications macOS avec un nombre limité de fonctionnalité de sécurité, ce n’est donc pas le cas avec Surfshark.

L’application Linux de Surfshark ne propose pas d’interface graphique, son interface se base sur des lignes de commande à la place. De plus, cette version n’a pas de kill switch, ce qui veut dire que les utilisateurs Linux feraient mieux d’attendre une prochaine mise à jour ou de choisir un autre VPN.

Applications Surfshark pour mobile : Android et iOS

Les applications pour mobile de Surfshark, que ce soient Android ou iOS, sont toutes les deux légère et des versions simplifiées de leur grande soeur pour ordinateur. La sécurité y est presqu’aussi bonne que celle que vous obtenez sur PC ou Mac, avec seulement quelques manques mineurs.

Plus important, la version Android a maintenant enfin un kill switch de sorte que vous n’aurez plus à utiliser le kill switch natif d’Android ou une application tierce en complément de votre VPN.

Surfshark VPN application Android

Vous pouvez obtenir l’application Android de Surfshark depuis Google Play ou simplement télécharger le fichier APK directement depuis leur site internet.

Surfshark application iOS

La version iOS de Surfshark est disponible depuis l’App Store.

Surfshark pour navigateur internet : Chrome et Firefox

Les extensions de navigateur pour Chrome et Firefox de Surfshark sont essentiellement des services proxies — vous pouvez les utiliser pour sécuriser le trafic de votre navigateur et rien d’autre. En d’autres termes, si vous voulez utiliser les torrents, essayez leur client régulier ou activez le VPN d’une autre manière.

Surfshark sur les autres plateformes

Surfshark est aussi compatible avec Amazon TV, Fire Stick, Apple TV, et les consoles Xbox ou Playstation, ce qui veut dire que vous pouvez aussi l’installer sur ces appareils pour débloquer sans problème des services de streaming ou jouer à des jeux vidéos en lignes depuis d’autres régions que la votre.

Le VPN propose des instructions pour son installation sur routeur également, vous pourriez ainsi l’utiliser pour protéger le réseau de votre maison entière.

Netflix et autres services de streaming

Selon le site web de Surfshark, ce VPN est excellent pour streamer des contenus géo-bloqués. Et c’est vrai. Si vous y pensez, la réussite de Surfshark dans ce domaine n’est pas une surprise. Jusqu’à récemment, ce VPN était simplement trop petit pour attirer l’attention des géants du streaming.

J’ai testé Surfshark pour Netflix depuis l’Europe, et découvert qu’il peut débloquer Netflix dans toutes les régions que j’ai essayé, incluant les catalogues américains, anglais, canadiens et japonais.

Savoir si Surfshark restera une bonne option pour Netflix dans le futur, est une question à laquelle il est difficile de répondre avec une certitude absolue. Après tout, Netflix est connu pour traquer sans merci les serveurs VPN afin de les bloquer pour des raisons de droits d’auteur.

Par contre, je recommande Surfshark pour Kodi à quiconque me le demanderait.

Surfshark autorise-t-il le téléchargement de torrents ?

Surfshark n’est pas un mauvais choix pour vos torrents — ses vitesses de connexion sont bonnes, ses références de sécurité encore meilleures. Surfshark n’hésite pas à inviter les fans de torrents à essayer son service, et il ne discrimine pas le trafic P2P.

Surfshark fonctionne-t-il en Chine ?

La dernière fois que j’ai testé Surfshark je suis resté sceptique sur ses capacités à se montrer fiable en Chine. La raison principale de ce scepticisme était que sa liste de protocoles de tunneling n’incluait que OpenVPN et IKEv2. L’une des particularités du Grand Firewall chinois est qu’il emploie le Deep Packet inspection (DPI) pour détecter le trafic VPN au sein de son réseau. OpenVPN est connu pour être particulièrement vulnérable au DPI, et Surfshark n’avait rien d’autre à offrir.

La situation a complètement changé depuis l’introduction des modes Camouflage et NoBorders. Surfshark est maintenant capable de déguiser le trafic VPN — passant du protocole de tunneling par défaut à OpenVPN avec le patch XOR, brouillant ainsi votre trafic et la vision des censeurs.

De plus, les fonctionnalisés de sécurité supplémentaires ajoutées par Surfshark sont idéales pour les utilisateurs les plus exposés : journalistes, activistes politiques, lanceurs d’alertes, hackers, etc.

Service client : Le chat en direct, la FAQ et les guides d’installation de Surfshark

Surfshark a débuté fort en 2018 en lançant d’emblée un service d’assistance par chat en direct 24h/24 et 7j/7. C’était une grande déclaration d’intention — il est bien plus facile de se contenter d’une assistance par email. Inutile de dire que cela ne suffirait pas sur le long terme, et Surfshark est un VPN qui a vu venir la vague et la prendre immédiatement.

Surfshark service client

En ce qui concerne le reste de leur section d’assistance, pour le moment elle se contente des basiques :

  • Instructions d’installation
  • Articles sur la FAQ
  • Articles utiles sur des informations techniques

Globalement, l’absence de plus d’options d’assistance ne rend pas service à Surfshark, mais la présence de ce chat en direct vient calmer toutes nos inquiétudes.

Prix : Surfshark est-il le VPN de haut niveau le moins cher ?

Surfshark VPN a trois forfaits différents, qui offrent tous les mêmes fonctionnalités :

  • abonnement 1 mois pour $11
  • abonnement 1 an pour $5.99/mois
  • abonnement 2 ans pour $1.99/mois

C’est un excellent prix : leur abonnement 2 ans est en fiat l’un des moins chers du marché. Surfshark VPN a certainement prouvé sa valeur, et l’idée de prendre un abonnement sur le long terme ne devrait plus créer d’inquiétudes particulières. Si vous pouvez obtenir ce soft pour seulement quelques dollars par mois, je dirais : “n’hésitez pas, foncez !”

Il existe de nombreuses options de paiement parmi lesquelles choisir pour payer ces quelques dollars. Cela inclus des options anonymes via les crypto monnaies. PayPal et AliPay sont également disponibles. Certains des meilleurs fournisseurs de VPN ont omis le genre de confidentialité offert par les options de paiement par crypto monnaies, ce qui est toujours dommage.

Surfshark est aussi l’un des rares VPN qui offre une période d’essai gratuit de 7 jours sur Google et Apple App Store. Malheureusement, elle n’est pas disponible pour les utilisateurs Windows et Linux. Mais tous les abonnements bénéficient d’une garantie satisfait ou remboursé 30 jours, qui vous permet d’essayer le service sans perdre d’argent.

Dois-je choisir Surfshark ?

Après avoir enquêté en détail sur ce VPN, je peux dire en toute confiance que j’apprécie la direction que Surfshark est en train de prendre.

Il couvre bien toutes les bases d’un bon VPN — sécurité, juridiction, vitesse, service client, etc. — et s’est aventuré dans des directions inédites. Il est rare de voir un VPN offrir un nombre illimité de connexions simultanées et une véritable Politique de no logs. Et en sus, la possibilité de s’inscrire anonymement, et une option pour payer avec les crypto monnaies, qui placent Surfshark devant le reste de ses concurrents.

Pour moi, ce n’est qu’une question de temps avant que l’on n’obtienne encore plus de fonctionnalisés et contenu de la part de Surfshark, qui viendront améliorer le marché dans son entier.