Lorsque l’internet fut inventé ses créateurs n’avaient probablement pas anticipé à quel point il allait révolutionner la scène des rencontres. Il est aujourd’hui difficile de douter de l’impact d’applications comme Tinder et Grindr sur els relations sexuelles modernes.

Prenons Grindr. Cette application est passée de niche sur smartphone à un phénomène global comptant plus de 4 millions d’utilisateurs. Elle a permis à beaucoup de membres de la communauté LGBTQ de se rencontrer et de rendre leur vie sexuelle plus riche et plus excitante que jamais.

Cependant, le succès de ces applications de rencontre n’est pas passé inaperçu pour les pouvoirs en place. La poursuite de relations homosexuelles n’est pas du goût de tous les états, et certains bloquent activement ces applications controversées. Dans certains états libéraux, ce sont parfois des pirates informatiques qui compromettent ces applications, els rendant moins sûres à utiliser.

Alors comment débloquer Grindr et s’assurer que ce terrain de jeu n’est pas dangereux ? C’est ce que nous allons voir dans cet article, et nous pouvons déjà apporter une réponse essentielle : utilisez un VPN. Voici pourquoi.

Pourquoi un VPN devrait faire partie de la panoplie de tout utilisateur de Grindr

Qu’on se le dise, parler de réseaux privés virtuels n’est jamais sexy, mais ils peuvent pourtant vous aider à rencontrer le partenaire de vos rêves. Pour ceux qui l’ignorent encore, ces programmes créent des tunnels chiffrés entre vos smartphones et ordinateurs et des serveurs privés. Les données de leurs utilisateurs transitent par ces serveurs, qui leur assignent alors une autre adresse IP anonyme, rendant leur véritable identité et leur emplacement pratiquement indétectable.

Des propriétés importantes lorsque notre gouvernement cherche à connaître qui visite certains sites ou utilise certaines applications. Elles sont donc absolument essentielles pour les utilisateurs de Grindr.

Neutralisez la censure gouvernementale, libérez votre vie sexuelle

L’aspect le plus important des VPN est leur habileté à contourner les blocages gouvernementaux qui ont pour but d’empêcher l’utilisation de Grindr. Voici un échantillon non-exhaustif de pays qui utilisent de tels blocages (partiels ou complets) à l’heure actuelle :

  • Arabie Saoudite : sans surprise, la monarchie du Golfe adopte une approche extrêmement intolérante en matière de rencontres homosexuelles, et a imposé un blocus total de l’application depuis son arrivée sur le marché. Même certains utilisateurs de VPN ont rapporté des rencontres avec la “police religieuse” sur le site alors qu’elle tentait de piéger ses utilisateurs.
  • Turquie : Ankara a d’abord banni l’application en 2013, à la suite d’un engouement retrouvé pour la piété religieuse au sein de l’AKP, le parti au pouvoir. Rien n’a changé depuis, bien qu’une campagne orchestrée par des activistes tente de desserrer l’étau.
  • Iran : la révolution islamique n’a pas été tendre avec la communauté gay dont les membre n’ont jamais pu avoir accès à cette application. La situation ne semble pas devoir changer sous peu.
  • Russie : la Russie soufre d’avoir un gouvernement nationaliste ouvertement homophobe, dont certains organismes ont lancé des campagnes de piratage des sites de rencontre LGBTQ. La position de l’état russe fait de Grindr une application à éviter pour beaucoup de célibataires gays.
  • Ukraine : les sites de rencontre homosexuels y ont été bannis en 2017 à la suite d’un décret gouvernemental qui visait toutes les plateformes de réseaux sociaux. Comme en Russie, le mouvement nationaliste radicalement hostile aux droits d cela communauté LGBTQ y est puissant, et les applis de rencontre se trouvent prises dans la tourmente.
  • Indonésie : Jakarta a successivement bloqué puis autorisé les applis de rencontre gays, mais son attitude générale envers les droits de la communauté est clairement hostile. L’accès à Grindr y est loin d’être garanti pour les touristes comme pour les locaux.
  • Émirats Arabes Unis : suivant l’exemple saoudien, les Émirats Arabes Unis ont placé les sites de rencontre gays en zone interdite pour leurs citoyens, même s’ils sont toujours utilisés plutôt largement, avec l’aide des moyens techniques adéquats.
  • Égypte : c’est l’un de ces pays dans lesquels, bien que les rencontres gays en ligne n’y soient pas interdites, la position du gouvernement les rend très risquées. Leur utilisateurs sont régulièrement pris dans les mailles du filet d’opérations visant à “attraper” les homosexuels, et une interdiction pure et simple de ces applications n’est jamais loin.

De plus, Grindr a été utilisé en Malaisie comme outil de renseignement pour identifier certains homosexuels, et le Liban a par le passé mis en place des interdictions contre cette application. Dans tous ces pays, l’état cherche à dissuader ces citoyens de s’inscrire sur de tels sites ou applications, et beaucoup opèrent de faux profils afin de prendre au piège les utilisateurs qui prendront contact avec eux.

Cependant, aucun de ces pays n’a réussi à totalement bloqué l’accès à Grindr. Parce que les VPN, utilisés correctement, sont capables de contourner même la plus étanche des censures. Mais souvenez-vous que si vous vous connectez à cette application depuis un pays plutôt répressif, il est toujours bon de rester vigilant. Afin de vous permettre de rester en sécurité vous pouvez jeter un oeil à notre guide de sécurité LGBTQ en ligne, une source utile pour n’importe qui, mais en particulier pour ceux qui souhaitent échapper à la censure en ligne.

Des fuites de données choquantes

Malheureusement, la surveillance et la censure gouvernementale n’est pas le seul problème auquel sont confrontés les utilisateurs de Grindr. Où que ce soit dans le monde, ils doivent se méfier des attaques de pirates informatiques. Les informations personnelles tirées de sites de rencontre rapportent toujours beaucoup, que ce soit pour les assailants en phishing ou les maîtres chanteurs (comme l’a montré Ashley Madison). Le pirate averti a Grindr dans son collimateur depuis longtemps.

Les failles de sécurité contenues dans l’application même n’ont bien entendu pas aidé. Par exemple, en 2018 des experts en cyber sécurité ont montré comment l’application laissait fuite des données de localisation et des messages envoyés par ses utilisateurs, même s’ils avaient désactivé le service de localisation.

Dans un autre rapport de 2018, Buzzfeed a exposé que l’application de rencontre partageait des informations au sujet du statut HIV de ses utilisateurs à des tiers.

Enfin, il reste le problème compliqué de déterminer qui contrôle Grindr. L’application est actuellement contrôlée à 60% par une société chinoise, ce que les États-Unis tentent de changer, en invoquant des questions de sécurité nationale. Certains utilisateurs pourraient d’un côté ne pas vouloir partager leurs données avec une organisation chinoise. De l’autre côté, la perspective de livrer ces mêmes données à la NSA pose de sérieuses questions de confidentialité. De toute manière, protéger son identité devient une question vitale pour une utilisation quotidienne de Grindr.

Les VPN peuvent fournir au moins une part de cette protection nécessaire. Ils peuvent limiter les données de localisation que la plateforme déteint sur ses utilisateurs, restreignant les informations identifiables au strict minimum que l’utilisateur juge nécessaire. Cela devrait compliquer la tâche de profilage des utilisateurs pour monter des arnaques au chantage ou de phishing contre eux tout en diminuant les risques de surveillance.

Comment utiliser un VPN pour débloquer Grindr n’importe où

Supposons que vous vouliez accéder à Grindr de manière sûre depuis une juridiction répressive, ou que vous vouliez anonymiser votre usage de l’application depuis n’importe où dans le monde. Nous savons déjà qu’un VPN peut être la solution, mais tous les VPN n’en sont pas capables. Vaincre les surveillances sophistiquées des gouvernements requiert beaucoup d’efforts de la part des VPN, et la plupart des fournisseurs sont indignes de confiance en la matière. Nous avons donc établi une liste de pays et de VPN qui y seront fiables :

NordVPN
La note VPNpro : 9.5 / 10
  • Arabie Saoudite – NordVPN
  • Russie – NordVPN
  • Émirats Arabes Unis – NordVPN
  • Indonesie – NordVPN
  • Iran –  NordVPN
  • Turquie – ExpressVPN
  • Egypte – ExpressVPN
  • Ukraine – ExpressVPN

Vous aurez noté une certaine répétition dans cette liste. Bien qu’il existe des centaines de VPN sur le marché, seule une poignée sont suffisamment fiables pour fournir une protection des données suffisante et débloquer Grindr. ExpressVPN et NordVPN sont tous les deux d’excellents produits et ils ne vous laisseront pas tomber.

Lisez nos tests d’ExpressVPN et de NordVPN.

Protégez-vous en ligne et dans la vie en utilisant Grindr avec un VPN de qualité

Si vous souhaitez élargir votre horizon romantique avec une application de rencontre sur smartphone, rien ne devrait vous en empêcher. On pourrait souhaiter que tous els états du monde voient les choses de la même manière, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Trop de gouvernements imposent des restrictions sur la manière dont leurs citoyens peuvent se rencontrer, et beaucoup ajoutent à ces restrictions la criminalisation de l’homosexualité. Nous nous devons donc de répondre en retour.

Les VPN offre un moyen de le faire. Ces outils extrêmement utiles permettent aux utilisateurs dans des pays comme l’Arabie Saoudite ou la Russie d’accéder à Grindr (ou toute autre application de rencontre), quels que soient les mesures de blocage qu’ils utilisent. Et ils permettent aux utilisateurs où qu’ils soient de limiter les risques encourus face aux fuites de données, évitant un embarras potentiel ou de se retrouver face à un maître chanteur.

Souvenez-vous seulement que si vous utilisez un VPN, vous devez utiliser un bon VPN. Les VPN gratuits ne fourniront pas la protection adéquate, il faudra donc payer. Dans un monde idéal on ne devrait pas avoir à payer pour aimer, mais dans ce monde, on peut se faire tuer à cause de sa sexualité, le prix d’un VPN est donc peu en comparaison.