Qu’on me donne l’obscurité puis la lumière
Qu’on me donne la faim la soif puis un festin
Qu’on m’enlève ce qui est vain et secondaire
Qu’on me donne l’obscurité puis la lumière…

Avec Internet, les classiques de la chanson française prennent un coup de vieux. En effet, dans ce qu’on appelle le Dark web, difficile de passer de l’obscurité à la lumière. En d’autres termes, trouver des informations est loin d’être une tâche aisée, même pour les forces de l’ordre. En fait, le simple fait d’accéder à ce réseau tristement célèbre n’est déjà pas à la portée de tous.

Dans cet article, nous allons donc essayer d’éclairer vos lanternes sur le côté obscur du Web. Mais commençons d’abord par nous familiariser avec les deux autres couches qui composent Internet.

Les trois couches de contenu d’Internet

Le contenu Web peut être divisé en trois couches :

  • Le Web visible : contenu indexé pouvant être trouvé en utilisant des moteurs de recherche populaires. C’est la partie visible de l’iceberg, une partie infime.
  • Le Deep Web : contenu non indexé pouvant être trouvé à l’aide de moteurs de recherche spécifiques. Cette couche représente 95 % d’Internet.
  • Le Dark Web : contenu non indexé et activement caché, souvent lié à des activités illégales. Ne représente qu’une partie infime du Web. Ce sont les abysses d’Internet.

Alors, enfilez votre scaphandre, nous partons en expédition dans les profondeurs du réseau, loin de la surface et de Google. Nous allons explorer les trois couches du Web et essayer de comprendre, ensemble, quelle est la différence entre le Deep Web et le Dark Web.

Le Web en surface

Ce n’est qu’une partie infime et pourtant la plus connue d’Internet où vous passez la majeure partie de vos journées à naviguer, échanger des torrents, streamer, chatter ou jouer. Tout son contenu est indexé afin que chacun puisse trouver ce qu’il cherche en utilisant un moteur de recherche comme Bing ou Google. Ces moteurs de recherche servent aussi de filtres, puisqu’ils suppriment certains résultats (les sites qui violent les droits d’auteur ou qui sont jugés trop obscènes).

Pour naviguer dans ce qu’on appelle le WWW (World Wide Web), vous avez besoin d’un navigateur Web. Chrome, Firefox et Safari sont parmi les plus populaires. Ce sont des applications gratuites et généralement sûres qui sont disponibles sur les principaux systèmes d’exploitation et sur plusieurs appareils.

Contrairement au Deep Web, le Web visible est constitué de pages statiques qui ne dépendent pas d’une base de données pouvant afficher des résultats dynamiques. En d’autres termes, les pages du Web visible sont téléchargées sur un serveur pour que vous puissiez les consulter. Si le propriétaire du site souhaite apporter des modifications, il upload la mise à jour sur un fichier HTML.

Comprendre la différence entre Deep Web et Dark Web

Le Deep Web est plutôt inoffensif, on ne peut pas en dire autant du Dark Web. Ces deux termes sont souvent mal utilisés, ce qui amène beaucoup de gens à croire qu’ils sont synonymes et alimente une certaine confusion.

Essayons donc de clarifier cela. Le Deep Web et le Dark Web sont comme deux frères siamois, ils sont liés, mais ils ne sont pas identiques.

Non-indexé vs caché

Le Deep Web contient toutes les données Internet non indexées par les moteurs de recherche, le Dark Web, lui, regroupe les données intentionnellement masquées à l’aide d’outils de cryptage sophistiqués. Mais cela ne comprend pas les sites d’entreprise qui érigent des barrières contre les moteurs de recherche. Ceux-ci entreraient plutôt dans la catégorie Deep Web.

Le Deep Web inclut un large éventail de contenu. Certains sites de streaming indexent leur contenu de façon à ne pas être repérés par Google, les services mail dissimulent la boîte de réception de leurs utilisateurs pour la sécuriser, et de nombreuses entreprises, écoles ou organismes médicaux enfouissent des données derrière des portails de connexion.

Le Dark Web regroupe un contenu légèrement différent. On y trouve des sites de jeux d’argent, des sites de vente de drogue (vous avez probablement entendu parler du célèbre site Silk Road) et des sites de pédopornographie.

Facilité d’accès

Un moteur de recherche spécifique, comme Archive.org, suffit pour accéder au Deep Web, mais le Dark Web repose plutôt sur l’utilisation d’outils comme Tor.

Certains moteurs de recherche du Dark Web ne fonctionnent que sur le navigateur Tor, donc vous devrez l’installer si vous envisagez de faire vos débuts dans les profondeurs du réseau.

Légalité

Le Deep Web n’est pas le domaine des sites illégaux, il n’est pas particulièrement dangereux. En fait, c’est ici qu’est stockée la majeure partie des données Internet, mais contrairement aux données du Web visible, elles ne sont pas indexées par les principaux moteurs de recherche. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du Dark Web.

Le niveau de confidentialité sans précédent offert par le Dark Web a conduit ce dernier à être associé à des activités illégales. Des sites comme The Silk Road sont devenus la référence des trafiquants de drogue et d’autres produits illicites. Le Dark Web est également utilisé pour stocker les données personnelles volées sur les sites piratés, et comme dépôt pour les images illégales.

Donc, si vous achetez une arme sur un site Web non indexé qui a plus de chiffres que de lettres dans son nom de domaine et qu’un agent de police vous arrête pour un contrôle de routine, vous avez intérêt à avoir une bonne explication.

À quoi sert le Deep Web ?

À quoi sert le Deep Web ?

Le Deep Web a plusieurs utilités. Voici quelques-unes des utilisations les plus populaires.

1. Créer une barrière entre une page Web et les portails de recherche

Cette méthode est assez populaire dans le domaine professionnel. Par exemple, si vous recherchez un hôtel sur un site comme booking.com, vous obtiendrez tous les résultats qui correspondent à votre recherche. Mais si vous essayez de faire cette même recherche sur Google, vous serez déçu d’apprendre que ce n’est pas possible.

De cette manière, les entreprises peuvent s’assurer que les clients utilisent leur système de vente (ou canal de vente) pour trouver les prix et prendre les décisions d’achat. Ils peuvent aussi utiliser des cookies pour proposer des prix adaptés à leur modèle économique.

Citons aussi le paywall, qui permet de présenter le contenu premium uniquement aux abonnés. Mais le Deep Web ne permet pas seulement de gagner de l’argent.

2. Protection des données confidentielles

En protégeant les données confidentielles derrière des systèmes de chiffrement et d’authentification, les propriétaires de sites peuvent protéger les données des utilisateurs. C’est pourquoi il n’est pas possible (ou du moins il ne devrait pas être possible) de rechercher votre compte bancaire ou vos dossiers médicaux sur Google.

Ici, la méthode est la même que pour la barrière que nous avons décrite dans le premier exemple, mais à des fins non commerciales.

3. Recherche académique

Avec un outil comme Unpaywall, un chercheur peut accéder à la base de données JSTOR, à Archive.org, à la Bibliothèque du Congrès, mais aussi à d’autres ressources qui sont d’une grande aide pour toutes sortes de travaux universitaires. Bien que toutes ses ressources ne sont pas disponibles gratuitement, il est toujours possible d’y accéder à partir d’une bibliothèque abonnée à un journal spécifique.

Le meilleur VPN pour la navigation sur le Deep Web

Si vous souhaitez utiliser le Deep Web pour rester anonyme, contourner les filtres d’entreprise ou configurer des sites Web privés, vous devez d’abord savoir comment accéder au Deep Web en toute sécurité.

  1. Protégez votre identité en ligne à chaque instant. Même si Google ne peut pas accéder à un site Web, si votre adresse IP fuit ou si votre ordinateur lui-même n’est pas sécurisé, votre activité en ligne peut être espionnée par un dispositif de surveillance extérieur.
  2. Trouvez le bon VPN (réseau privé virtuel) pour naviguer sur le Deep Web. Lorsque vous choisissez un VPN, assurez-vous qu’il n’enregistre pas vos données, qu’il soit domicilié dans une juridiction respectueuse de la vie privée des internautes, qu’il utilise un protocole de chiffrement de qualité et des protocoles modernes (OpenVPN, IKEv2, etc.) tout en proposant une bonne vitesse de connexion. Vous pouvez aussi choisir un service qui accepte les modes de paiement anonymes.
NordVPN
La note VPNpro : 9.5 / 10

Adopter le Dark Web

Adopter le Dark Web

Le Dark Web est souvent considéré comme un marché en ligne où on trouve de tout. Quand on dit « de tout », ça veut dire que vous pouvez acheter des biens légaux… ou vous impliquer dans des activités qui ne le sont pas. Ici, les gens échangent des drogues, des armes à feu, de l’or, des contrefaçons, des services de piratage informatique… ou même des personnes.

Ceci dit, le Darknet n’est pas uniquement une plateforme de ventes illégales. C’est avant tout un réseau anonyme qui peut être utilisé pour les communications privées des journalistes et politiciens. Il permet de cacher leur identité ou leur géolocalisation. Si votre bureau ou votre téléphone peuvent être facilement espionnés, le Darknet peut être la meilleure option pour garder une conversation privée.

Imaginez que vous êtes le gardien d’immeuble de Trump et que vous l’avez entendu dire qu’il aimerait acheter le Groenland. Et bien, vous pouvez utiliser le Darknet pour lancer l’alerte aux journalistes. Par ailleurs, il y existe plusieurs forums de discussions politiques où vous pourriez trouver des idées plus constructives que dans les commentaires « anonymes » de Reddit ou d’autres plateformes.

Comment naviguer sur le Dark Web en toute sécurité

Maintenant que vous savez qu’il n’y a pas que des activités louches sur le Dark Web, nous allons vous expliquer comment accéder à des sites vraiment amusants et utiles, comme le club de joueurs d’échec le plus proche.

Il est important de préciser que vos données ne seront jamais sécurisées à 100 % sur le Dark Web, donc restez prudent, même sur des sites complètement légaux. On ne sait jamais, ce club de collectionneurs de timbres pourrait très bien être une base de recrutement pour terroristes.

1. Utilisez le navigateur Tor

Le navigateur Tor

Le navigateur Tor est probablement le meilleur moyen de commencer à explorer le Dark Web. Il vous permettra d’accéder aux sites onion Ne vous attendez pas à trouver tout ce que vous voulez, sans effort, avec une version dark de Google. Les résultats de recherche sur le Dark Web sont souvent inutiles ou obsolètes.

2. Payez en cryptomonnaies

Règlement en cryptomonnaies

Sur le Dark Web, certains fraudeurs les utilisent pour échanger des données de cartes de crédit, de cartes de débit ou des coordonnées bancaires volées. Ces données sont utilisées pour pirater des personnes imprudentes et leur voler leur argent. Il est donc évident qu’utiliser une carte de crédit ou de débit pour payer sur le Dark Web est une entreprise risquée.

Nous vous recommandons donc d’utiliser des cryptomonnaies, ainsi, vous n’aurez pas besoin de communiquer vos données personnelles à votre marchand d’armes.

3. Protégez-vous avec un VPN

Protégez-vous avec un VPN

Un VPN permettra de masquer votre véritable adresse IP, de chiffrer votre connexion et de débloquer n’importe quel contenu Internet interdit. Sans VPN, votre FAI saura que vous utilisez Tor et les regards indiscrets du Darknet pourraient se procurer votre adresse IP.

Par conséquent, nous vous recommandons d’opter pour un fournisseur qui propose le service Onion over VPN. Ainsi, vous pourrez utiliser tout le potentiel des deux outils et sécuriser vos données au maximum.