Comment se protéger contre HADOPI avec un VPN

Christian Derenne
Dernière mise à jour: janvier 4, 2022
Comment échapper à HADOPI

Avertissement: les liens affiliés nous aident à produire un contenu de qualité. Apprenez-en plus.

HADOPI est la Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet. Depuis 2009, cette institution recherche et sanctionne les internautes qui téléchargent des contenus illégalement. Les utilisateurs et les diffuseurs de fichiers torrents sont donc parmi les cibles d’HADOPI, mais l’institution s’occupe aussi de la promotion légale des œuvres en streaming.

Les internautes français sont donc nombreux à se demander comment ils peuvent échapper à HADOPi et si un VPN peut vraiment les aider et leur éviter les sanctions prévues pour avoir téléchargé des fichiers sous licence illégalement. La réponse est oui, les VPN peuvent vous protéger contre HADOPI.

En vous relocalisant virtuellement dans des pays où la législation sur le P2P est plus clémente, et en masquant votre adresse IP pour empêcher votre identification par votre  Fournisseur d’Accès à Internet (FAI), un VPN peut vous garantir un anonymat total en ligne quand vous téléchargez.

Comment se protéger contre HADOPI avec un VPN

HADOPI contacte votre FAI si une adresse IP qui lui appartient est repérée en train de télécharger illégalement des œuvres protégées. C’est votre FAI qui se chargera de transmettre vos coordonnées à HADOPI pour que l’institution puisse vous verbaliser. Il y a donc un moyen simple et efficace de se protéger : utiliser un VPN pour changer d’adresse IP et chiffrer votre trafic internet.

  • Choisissez un VPN sécurisé et rapide, nous recommandons NordVPN – avec 72% de remise
  • Créez un compte et téléchargez l’application VPN sur votre ordinateur
  • Lancez l’application, identifiez-vous et connectez-vous à un serveur VPN
  • Vous êtes maintenant protégés et anonymes sur internet !

Protégez-vous d’HADOPI avec NordVPN

En utilisant un VPN il est impossible de vous identifier, de voir ce que vous faites sur internet et donc de faire le lien entre vous et votre activité internet.

Notez que vouloir contourner la législation reste illégal et que nous ne pouvons pas vous le recommander. Utiliser un VPN est ici avant tout recommandé pour protéger votre connexion internet contre une utilisation frauduleuse de celle-ci, entre autres utilisaitons pratiques.

Top 5 VPN pour se protéger contre Hadopi

1. NordVPN

9,6
Meilleur fournisseur VPN
Nombre de pays couverts
Nombre de pays couverts:
60
Nombre de serveurs
Nombre de serveurs:
5200
Assistance
Assistance:
Tchat en direct et en français 24h/24, 7j/7
  • Excellente sécurité et confidentialité
  • Trés nombreux serveurs, certains optimisés pour le P2P
  • Très rapide
  • Pas d'appli pour routeur

Avec plus de 5200 serveurs dans 60 pays dont certains sont optimisés pour le P2P, NordVPN est le VPN idéal pour se protéger contre HADOPI et les menaces en ligne, garantir votre anonymat, masquer votre adresse IP, télécharger ou streamer. Il utilise le chiffrement AES 256-bits et son protocole de tunneling propriétaire NordLynx qui lui assure les meilleures vitesses de connexion du marché et vous permet des téléchargements rapides et un streaming en 4K.

NordVPN offre de nombreuses fonctionnalités de sécurité et de confidentialité qui garantissent que votre IP ne sera pas découverte : deux types de kill switch, une protection contre les fuites IP, DNS, et WebRTC, le split tunneling pour ne couvrir que votre trafic P2P si besoin, ainsi que CyberSec qui vous protège contre les sites malveillants, et bloque les pubs et traqueurs. Il obéit aussi à une politique de non-journalisation vérifiée par deux audits indépendants qui garantit que personne ne pourra savoir ce que vous faites en ligne, pas même NordVPN.

NordVPN est disponible à partir de $3.71/mois et autorise 6 connexions simultanées. Vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 7 jours sur tous vos appareils si vous activez cet essai sur Android d’abord, et vous bénéficiez d’une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Pour une analyse plus approfondie de NordVPN, lisez notre NordVPN test.

2. Surfshark VPN

9,3
Meilleur fournisseur VPN
Nombre de pays couverts
Nombre de pays couverts:
65
Nombre de serveurs
Nombre de serveurs:
3200
Assistance
Assistance:
Chat en direct 24/7
  • Très bien sécurisé
  • Politique no logs stricte
  • Connexions illimitées
  • Aide en ligne un peu courte

Surfshark est un excellent choix pour empécher HADOPI de voir ce que vous faites en ligne. Avec plus de 3200 serveurs dans 65 pays, il offre un trés bon parc de serveurs et le P2P est autorisé sur tous ses serveurs. Surfshark VPN utilise lui aussi le chiffrement AES 256-bits qui vous offre une sécurité digne d’une banque en ligne, ainsi que le protocole dernier cri WireGuard pour d’excellentes vitesses.

Surfshark a également une politique de non-journalisation stricte, elle n’a pas encore été auditée mais la sécurité de Surfshark a été vérifiée indépendamment. Il propose également le split tunneling, un kill switch, une protection contre les fuites IP et DNS, et si vous prenez le pack Surfshark One vous obtenez en plus un bloqueur de pubs, de traqueurs et de malwares, un antivirus intégré et un moteur de recherche privé.

Le point fort de Surfshark est que pour $2.21/mois vous obtenez un nombre illimité de connexions simultanées. Vous pouvez donc protéger tous les appareils de votre famille et même partager votre licence avec des amis. Il y a un essai gratuit de 7 jours disponible sur mobile, et une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Pour une analyse plus approfondie de Surfshark VPN, lisez notre Surfshark VPN test.

3. PrivateVPN

Nombre de pays couverts
Nombre de pays couverts:
63
Nombre de serveurs
Nombre de serveurs:
200
Assistance
Assistance:
Tchat en direct
  • Vitesses rapides
  • Bonne sécurité
  • Très bon marché
  • Encore peu de serveurs

PrivateVPN possède un réseau beaucoup plus réduit que celui de NordVPN ou Surfshark VPN : 200 serveurs dans 63 pays. Et pourtant, on peut voir qu’il offre à peu près le même nombre d’emplacements. Il n’a donc pas à rougir de la comparaison. PrivateVPN ne propose pas encore le protocole WireGuard, mais comme il achète de la bande passante auprès de l’autorité de transit Internet, il offre d’excellentes vitesses de connexion.

PrivateVPN autorise le torrenting sur tous ses serveurs mais recommande surtout ses serveurs en Suède. Il a une politique de non-journalisation solide, utilise le chiffrement AES 256-bits, offre un kill switch efficace, et des adresses IP dynamiques dédiées.

Enfin, PrivateVPN est disponible à partir de $2.00/mois, un petit prix qui vous autorise jusqu’à 10 connexions simultanées et est couvert par une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Pour une analyse plus approfondie de PrivateVPN, lisez notre PrivateVPN test.

4. Atlas VPN

Nombre de pays couverts
Nombre de pays couverts:
27
Nombre de serveurs
Nombre de serveurs:
700
Assistance
Assistance:
Email, tickets, FAQ
  • Excellente sécurité
  • Vitesses très rapides
  • Connexions illimitées
  • Encore peu de pays

Atlas VPN fait du bruit depuis son lancement, et encore plus depuis son rachat par Nord Security, la maison mère de NordVPN. Il est encore en pleine croissance, ce qui explique que son parc de serveurs compte 700 serveurs dans 27 pays. Par contre, Atlas VPN a déjà implémenté le protocole WireGuard ce qui lui assure d’excellentes vitesses de connexion qui vous permettent de télécharger des fichiers lourds en quelques minutes et de streamer en 4K.

Atlas VPN autorise le P2P sur tous ses serveurs, il a un kill switch, le split tunneling, une protection contre les malwares, les fuites IP, les traqueurs… Et quand il s’agit de masquer votre IP, Atlas VPN innove en offrant SafeSwap, un mode de connexion à internet qui modifie constamment votre adresse IP pendant que vous surfez.

Comme il s’agit encore d’un VPN récent son prix est très abordable, à partir de $1.39/mois, et un nombre de connexions simultanées illimitées. Et bien entendu, il y a une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours. Il y a aussi une version gratuite d’Atlas VPN, mais elle est trés limitée. Néanmoins, si vous voulez seulement masquer votre adresse IP, elle peut suffire.

Pour une analyse plus approfondie de Atlas VPN, lisez notre Atlas VPN test.

5. PureVPN

Nombre de pays couverts
Nombre de pays couverts:
70
Nombre de serveurs
Nombre de serveurs:
6500
Assistance
Assistance:
Tchat en direct 24/7
  • Très large liste de serveurs
  • Serveurs optimisés pour le P2P
  • Redirection de ports
  • Certains emplacements de serveurs faux ou virtuels

PureVPN est un vétéran à l’échelle des VPN de cette liste, avec plus de 6500 serveurs dans $1.99/mois pays, il offre un choix varié d’emplacements pour vos téléchargements. Il utilise le chiffrement AES 256-bits pour protéger vos données, mais il n’a pas encore implémenté WireGuard donc ses vitesses sont en-deça de celles des autres VPN de cette liste.

Mais PureVPN demeure un excellent VPN pour contrer HADOPI : il a un kill switch, le split tunneling, la redirection de ports, une politique no-logs… et il autorise le torrenting en proposant des serveurs optimisés pour le P2P. Il offre aussi des serveurs optimisés pour le streaming.

PureVPN est très bon marché, à partir de $1.99/mois, et permet un nombre illimité de connexions simultanées tandis que sa garantie de remboursement s’étend sur 31 jours.

Pour une analyse plus approfondie de PureVPN, lisez notre PureVPN test.

Qu’est-ce que Hadopi et comment ça fonctionne ?

HADOPI c’est la Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet, une institution créée par la loi du 12 juin 2009. Il s’agit d’une Autorité Publique Indépendante qui a principalement trois missions, définies au code de la propriété intellectuelle :

  • Encourager et promouvoir le développement de l’offre de diffusion légale et observer l’utilisation des oeuvres sur internet : HADOPI peut par exemple attribuer un label HADOPI certifiant la conformité légale de l’offre, qu’elle soit P2P, en streaming ou en téléchargement direct ;
  • Protéger les oeuvres contre leur contrefaçon en ligne ;
  • Réguler l’usage des mesures techniques de protection et d’information.

Contrairement à une croyance répandue, HADOPI ne collecte pas les adresses IP des internautes. Ce sont les sociétés d’auteur et autres ayants droits qui se chargent de relever les adresses IP, types d’infraction au code de la propriété, nom du FAI, ainsi que la date et l’heure des infractions.

Comment fonctionne la réponse graduée de HADOPI

La Commission de protection des droits de l’HADOPI reçoit ces informations et statue sur la suite à donner aux infractions constatées. Si elles appellent une réponse graduée, la CDP contactera votre FAI pour obtenir vos noms, prénoms, adresse, adresse mail et numéro de téléphone afin de prendre contact avec vous et vous informer de la procédure en cours contre vous. Notez que la CDP dispose d’un délai légal de deux mois pour vous contacter une fois l’infraction constatée.

HADOPI vous envoie donc un courrier vous informant que vous avez manqué à votre obligation de surveillance de votre ligne internet. Qu’est-ce que l’obligation de surveillance de votre ligne internet ? C’est le devoir fait à tout propriétaire d’un abonnement internet en France de s’assurer qu’aucun usage frauduleux de sa ligne n’est fait.

Au regard de la loi, vous êtes en effet responsable du trafic internet émis et reçu sur votre ligne internet, même si l’infraction est commise par vos enfants, votre colocataire, votre voisin qui freeloade votre réseau en douce, ou un pirate qui usurpe votre adresse IP, etc.

Ce premier courrier est une simple recommandation vous informant de l’infraction constatée et vous expliquant comment vous assurer de la sécurité de votre ligne internet à l’avenir. Rien de bien méchant.

Quelles sanctions en cas de récidive ?

Si vous commettez une nouvelle infraction dans un délai de 6 mois vous recevrez une nouvelle recommandation, plus sévère, par courrier recommandé. Enfin, si une troisième infraction est constatée dans un délai d’un an, vous serez informé par courrier électronique et une plainte sera déposée contre vous devant le tribunal.

Si HADOPI est l’organisme qui peut recevoir les plaintes des ayants droit, constater les infractions et vous envoyer des recommandations, la Haute Institution ne peut pas vous verbaliser directement ! Seul un juge peut décider de vous assigner une amende.

En cas de négligence caractérisée vous risquez une amende de 1500 euros ; 7500 euros si vous êtes une personne morale. Il s’agit là d’une contravention de cinquième classe. Notez que la peine de suspension d’internet a été supprimée de la loi le 8 juillet 2013 et ne constitue donc plus une menace.

Un VPN peut-il me protéger contre Hadopi ?

Un VPN est probablement le meilleur moyen de vous protéger contre HADOPI et d’éviter de recevoir ses recommandations. Puisque les ayants droit des œuvres qui initient les procédures ont besoin de votre adresse IP pour vous identifier, il vous suffit de masquer votre IP pour empêcher toute procédure d’être lancée contre vous.

Quels sont les avantages des VPN contre HADOPI

Les VPN offrent plusieurs avantages contre les risques que HADOPI ou votre utilisation des torrents font courir sur vous :

  • En vous connectant à un serveur VPN distant, les VPN modifient votre adresse IP, rendant impossible votre identification et donc toute poursuite contre vous ;
  • En modifiant votre adresse IP, les VPN empêchent aussi qu’elle soit récupérée et usurpée sur un réseau P2P, ce qui risquerait de vous faire payer pour quelque chose que vous n’avez pas téléchargé vous-même ;
  • De plus, les VPN chiffrent votre connexion, ce qui empêche votre FAI de voir ce que vous téléchargez, ou même si vous téléchargez. Vous bénéficiez donc d’une double protection en utilisant un VPN pour télécharger.

Quel est l’avenir de HADOPI ?

En juin 2021 les députés ont adopté la loi sur la régulation et l’accès aux œuvres culturelles à l’ère numérique. Ce nouveau texte de loi annonce la création de l’Arcom, fusion d’HADOPI et du CSA. Ce nouvel organisme servira de régulateur pour toute la communication audiovisuelle et numérique en France.

La fin programmée d’HADOPI est tout sauf une surprise. Longtemps critiquée, elle coûte certainement plus cher à l’Etat qu’elle ne rapporte, et son effet sur le piratage des oeuvres est discutable. Notamment parce qu’un simple logiciel comme un VPN rend son action totalement inefficace.

Des pratiques de piratage qui évoluent

De plus, les pratiques de piratage en France ont évolué. Les utilisateurs de réseaux P2P ont diminué par 3 depuis la création d’HADOPI. Et ce n’est pas la peur d’HADOPI qui en est responsable, mais l’apparition des plateformes de streaming direct illégales. Pourquoi télécharger un film et encombrer son disque dur s’il est possible d’y accéder en streaming gratuit ?

HADOPI n’est pas armée contre ces sites de streaming direct. L’Etat français a donc voulu réagir et adopter la loi aux nouvelles pratiques numériques. L’Arcom devrait donc remplacer HADOPI en 2022, avec des compétences élargies et promet de partir à la chasse aux sites de streaming illégaux, particulièrement les sites de streaming d’événements sportifs.

HADOPI remplacée mais pas abandonnée

Mais cela ne signifie pas l’abandon de la réponse graduée. On estime qu’entre deux et trois millions d’internautes téléchargent illégalement tous les mois. Le système de réponse graduée restera donc en vigueur et le montant des amendes devrait rester inchangé. En effet, HADOPI estime que la mesure a un effet dissuasif et que 70% des gens qui reçoivent une première recommandation ne récidivent pas.

L’usage d’un VPN reste donc largement conseillé pour télécharger, comme pour accéder aux sites de streaming direct qui seront la cible de l’Arcom et représentent souvent une menace pour leurs utilisateurs que seuls les VPN peuvent contrer.

Conclusion

Même si la mort d’HADOPI est programmée, la Haute Autorité reste active tant que sa remplaçante, l’Arcom ne sera pas officiellement lancée. Il reste donc impératif d’utiliser un VPN pour vous protéger si vous téléchargez, mais aussi généralement pour protéger votre connexion internet et éviter de voir quelqu’un super votre adresse IP. D’autant plus que la disparition d’HADOPI ne signifiera pas l’abandon de la réponse graduée.

Il est donc clair qu’utiliser un VPN pour échapper à HADOPI et masquer son adresse IP pour protéger vos téléchargements restera longtemps une nécessité impérieuse pour les internautes français. En utilisant un VPN rapide et sécurisé pour le torrenting, vous faites coup double puisque vous pouvez aussi l’utiliser pour le streaming.

A lire aussi :

Les meilleurs VPN pour le torrenting
Comment choisir un emplacement de serveur pour télécharger
Ces pays où les torrents sont légaux
Les meilleurs VPN pour le streaming

Il n’y a pas encore de commentaires Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières:
Fermer
Share
Share
Thanks for your opinion!
Your comment will be checked for spam and approved as soon as possible.